Bulletin d’information n°6, janvier 2021

6. 2021 sera une bonne année !

Dans ce premier Bulletin de l’année 2021 revenu à une parution mensuelle, vous trouverez un retour en images sur l’année passée, l’amorce d’un débat sur les leçons à tirer de l’histoire du village, un point sur les aides à l’installation de commerces dans le village, le livre d’or des Louvetous de l’extérieur, et bien d’autres informations comme toujours. Bonne année à toutes et tous et bonne lecture !

Ce Bulletin est aussi le vôtre. Il accueille les articles ou informations proposés par les associations ou les lecteurs attachés au village. N’hésitez pas à envoyer vos remarques, textes, informations, documents, photos, clins d’œil à l’adresse de la Mairie : mairie@lalouvesc.fr, vous contribuerez ainsi activement au bien-être du village.

Si vous disposez d’une imprimante, vous pouvez imprimer chez vous un exemplaire papier grâce à ce fichier pdf (cliquer) et le passer à ceux qui ne disposent pas d’une connexion internet. Mais la version papier sera toujours moins riche que la version en ligne qui comprend des liens, des diaporamas et des vidéos.

Sommaire

Bonne année 2021 !

Actualité de la Mairie

Le point sur les demandes de subventions
De la clarté pour les comptes de la Mairie
Avancement du nouveau site web

Zoom
L’année 2020 en quelques images
Débat sur l’histoire et l’avenir de Lalouvesc
Les aides pour le commerce et l’artisanat

Suivi
Ouverture de Biblio’Chouette le 6 janvier
Population de Lalouvesc
Décès au cours de l’année 2020
Le livre d’or des Louvetous de l’extérieur
Il est encore temps de donner votre avis sur l’espace de jeu
Le cadeau des enfants de l’école à la Mairie
Courrier des lecteurs

Le futur des fêtes ?

Bonne année 2021 !

Place Marel – Noël 2020

Toute l’équipe municipale vous souhaite une bonne et heureuse année 2021 !

Que la santé et la prospérité vous accompagnent tout au long de cette nouvelle année !

Meilleurs vœux de bonheur et réussite !

Actualité de la Mairie

Les vœux du Maire, accompagnés de quelques surprises, seront envoyés à chacun des habitants du village dans la première quinzaine de janvier. Ils seront publiés conjointement sur le site de la Mairie.

Le point sur les demandes de subventions

Nous avons reçu l’accord officiel des demandes de subventions auprès de la préfecture pour les travaux de la Mairie, du cimetière et de l’hôtel Beauséjour, soit 35% du coût total des travaux. Côté Région, nous avons été prévenus que la subvention pour les travaux de la Mairie avait été votée. Les demandes pour les murs de soutènement du cimetière et pour l’hôtel Beauséjour sont encore en cours d’instruction. Les demandes de subventions faites à la Région représentent 45% du coût des travaux.
Nous préparons l’ensemble des dossiers pour que les opérations puissent commencer sur les chantiers restants dès que nous aurons reçu les réponses les concernant.
Par ailleurs, plusieurs dossiers de demandes de subventions auprès de l’Agence de l’eau et du Département sont en cours de rédaction pour l’eau et l’assainissement. Ils devront être votés au Conseil et envoyés courant janvier.

De la clarté pour les comptes de la Mairie

Nous accueillons à partir du 6 janvier Philippe Piot qui a une formation de comptable et assurera donc la comptabilité de la Mairie deux jours par semaine en appui à notre secrétaire de Mairie. Bienvenu à lui !
La première semaine de janvier sera aussi l’occasion d’une remise à plat de l’ensemble des finances de la municipalité en vue de la préparation du budget 2021. Le 7 janvier nous aurons la présentation de l’audit financier que nous avions demandé aux services de la préfecture. La renégociation du prêt actuel et les demandes de prêts pour les investissements à prévoir pour les années à venir seront aussi discutées au cours du mois.
Des décisions importantes et engageantes pour le prochain Conseil municipal !

Avancement du nouveau site web

Retardée à cause du reconfinement, la construction du nouveau site web redémarre. A partir de la fin de la première semaine de janvier, les premières pages seront intégrées sur le prototype du site. Nous accueillons les designers les 15, 16 et 17 janvier pour une présentation et un travail en commun. Ce sera aussi l’occasion de présenter le projet à la responsable pour les collectivités de Numerian et au chargé de mission numérique du département de l’Ardèche.
Des tests seront effectués avec quelques habitants dans la seconde moitié de janvier. Le nouveau site devrait être opérationnel vers la fin du mois de février.
La réponse à notre demande d’une subvention pour le recrutement d’un conseiller numérique devrait être connue dans la première quinzaine de janvier.

Zoom

Trois sujets pour le Zoom de ce mois : un retour sur l’année 2020 en images, le lancement d’un débat sur les leçons de l’histoire de Lalouvesc, et un point sur les aides à l’installation de commerces dans le village.

L’année 2020 en quelques images

On se rappellera de 2020 comme l’année de la pandémie. Sans nul doute un tournant dans l’Histoire de la planète. A l’échelle du village, ce fut au cours de la deuxième vague que malheureusement des personnes ont été touchées par la maladie, quelques-unes gravement. Les élections ont eu un calendrier perturbé. La première et de la dernière manifestation de la saison, la Ronde louvetonne et le Trail des sapins, ont été annulées. Mais chacun a pu aussi constater une grande solidarité dans le village et la volonté de dépasser la morosité qui aurait pu nous accabler. Finalement une année qui aura été, malgré toutes les difficultés et les soucis, plutôt bonne avec une saison réussie et un nouvel élan qui se manifeste un peu partout.
L’année a été trop riche en évènements pour pouvoir toute l’illustrer. On trouvera ici simplement quelques photos publiées dans le bulletin en ordre chronologique, choisies un peu arbitrairement : la campagne électorale, les résultats du premier tour, le premier confinement, l’installation du Carrefour des arts, le vote du second tour, la nouvelle équipe municipale, le désherbage citoyen du jeu de boules, l’exposition du Carrefour des arts, la répétition de la Lyre louvetonne, un concert des Promenades musicales à la Basilique, l’affluence à la messe du 15 août, la réussite de la location de vélos électriques, la rentrée des classes, le changement d’équipe au Sanctuaire, l’élagage, la brocante, les travaux à la Mairie, l’accueil des nouveaux Pères par la Municipalité, l’ouverture de l’agence postale, la relance de l’écolotissement, la préparation des décorations de Noël à l’EPHAD, les décorations in situ, les babets, l’arbre aux souhaits, l’histoire du village et, pour finir, Lalouvesc sous la neige.

  • Journée citoyenne Lalouvesc

Débat sur l’histoire et l’avenir de Lalouvesc

Suite à la publication, de l’Histoire de Lalouvesc de la préhistoire à nos jours (rappel : la frise historique est consultable en cliquant ici)., Paul Besset nous a envoyé un point de vue, qui enrichit le débat que nous devons avoir sur l’avenir du village et des voies originales à trouver pour son développement. Cette discussion collective est essentielle, n’hésitez pas à nous écrire pour l’enrichir. Pour décider quelle direction prendre, il est préférable de bien savoir d’où l’on vient.

Vous avez bien appréhendé l’automne de notre commune. Voici quelques réflexions “moroses”
En ce qui concerne le village :

  • La fin des colonies de vacances est due, d’une part, aux normes de sécurité des bâtiments, au quota de colons par moniteur, à la protection sociale du personnel, à la tache de quelques encadrants malveillants, à la disparition du semi-bénévolat des animateurs, aux lourdes responsabilités des adultes donnant un peu de leur temps libre à la jeunesse. Tous ces facteurs renchérissent le coût des séjours. Les activités traditionnelles de promenades, de jeux collectifs, de chants, n’attirent plus. Les seules colos qui subsistent proposent des activités plus onéreuses (cheval, plongée, spéléo…) qui réduisent la mixité sociale par les tarifs. Si on ajoute le désamour de vivre un moment de vacances loin de sa famille et de ses appendices électroniques, on aura fait le tour de l’abandon de cette forme d’occupation de la jeunesse pendant les congés. (J’ai été mono avant mon service militaire 1960)
  • Le déclin des pratiques religieuses et séjours spirituels, c’est un fait. Si quelques grandes célébrations attirent encore des pèlerins, il est à noter que bien peu de personnes séjournent au village pour un moment religieux. Un autre facteur est aussi à prendre en compte. Il s’agit de la voiture. Dans la décennie 1930, on a comblé le lac pour faire de la place au stationnement des autocars. Aujourd’hui ils sont assez peu nombreux. Autrefois, les pèlerins ainsi véhiculés étaient captifs du village et se restauraient sur place soit au restaurant, soit en pique-nique, soit en un hors sac dans un bistrot. Les commerces de bouche offraient les produits mythiques des montagnes. La concurrence était rude pour le pain de seigle, la pogne, le saucisson…
  • Les séjours de longue durée font partie du passé. Nos hautes maisons villageoises de plusieurs étages logeaient les estivants dans des meublés. Ces meublés n’ont pas su se rajeunir ! Les commodités dans la cour où l’on vient vider son seau au petit matin, le broc d’eau et la cuvette sont révolues. La tranquillité relative d’un étage à l’autre séparé par un plancher de bois, l’escalier, en bois aussi, permettant de noter les allers et venues des voisins ne sont plus appréciés. Où sont les curistes de grand air qui passaient une semaine ou deux dans les hôtels ?
  • Le villégiateur a changé.  Il abandonne, souvent pour des questions de coût, les vacances à l’hôtel, pour se tourner vers le séjour en bungalow ou sous tente. Il lui faut de l’eau et de la neige ! Ces deux éléments sont rares à La Louvesc. Les pique-niqueurs se sont raréfiés. Toutefois s’amorce une amathie pour la nature de la part de la tranche d’âge à plusieurs décennies.

Et pour la campagne (Jean Ferrat l’a beaucoup mieux exprimé que moi dans la Montagne) :

  • La géographie et la topographie sont des facteurs défavorisant l’agriculture productiviste. Les terrains sont difficilement mécanisables. Les sols sont pauvres. L’altitude restreint la variété des cultures. La saison d’hiver est longue et sans activité complémentaire. L’été, une saison sèche, ralentit la production de fourrage.
  • Les surfaces cultivables sont assez étriquées et trop morcelées. (les fermes de deux vaches n’existent plus). Le morcellement est dû souvent aux successions et à la petite valeur du foncier qui n’incite pas à vendre.
  • Les exploitations se sont éteintes avec la mort des générations nées au début du XX siècle. Les enfants suivant des études côtoient d’autres enfants à la vie moins rude. L’exode vers ces pôles d’activités que sont les métropoles vide les campagnes de leurs habitants.
  • La modernisation des exploitations a pu se faire grâce aux subventions et aux banques. Pour beaucoup cela n’a pas suffi tellement le fossé était profond.

Un espoir ?
La prise de conscience de la valeur illusoire des proximités des envies et besoins à côté des bienfaits de la vie paisible de nos contrées où toutes les modernités de la communication et d’approvisionnement sont possibles.

Paul Besset

Les aides pour le commerce et l’artisanat

Dans un précédent bulletin, nous avons présenté les aides pour la rénovation de l’habitat et nous avons vu combien elles étaient nombreuses et intéressantes. Voyons maintenant quelles sont les aides pour l’installation ou la rénovation d’un commerce ou d’une entreprise artisanale. Les locaux disponibles ne manquent pas, en effet, à Lalouvesc.
Les aides sont particulièrement avantageuses en zone rurale, d’autant plus avantageuses que Lalouvesc se trouve en Zone de revitalisation rurale (ZRR) et que le plan de relance a ouvert des opportunités nouvelles. Le Ministère de l’économie a édité un guide pour permettre de s’y retrouver car elles sont nombreuses et parfois très spécifiques (cliquer ici). De son côté, la Banque publique d’investissement a aussi repéré un certain nombre d’aides, notamment fiscales (cliquer ici) . Il existe aussi une base de données des aides aux entreprises que vous pouvez interroger : selon la nature de votre projet, des aides spécifiques vous seront proposées (cliquer ici).
La Région Auvergne-Rhône-Alpes propose des aides particulières pour les commerces de proximité (cliquer ici).
La Chambre de Commerce et de l’industrie de l’Ardèche peut vous accompagner dans vos projets (cliquer ici), il existe même un “Espace Entreprendre” à Annonay.
Il ne faut pas hésiter à passer un peu de temps dans la recherche. Même si cela paraît fastidieux, cela peut être très rentable selon votre projet ou votre profil. Par exemple, il existe des aides spécifiques pour le développement des sites web ou encore, si vous êtes une femme, vous pouvez bénéficier de conditions avantageuses d’investissement.

Suivi

Ouverture de Biblio’Chouette le 6 janvier

Pour la nouvelle année, une bibliothèque rénovée !
L’ouverture de la bibliothèque dans ses nouveaux locaux aura lieu le mercredi 6 janvier.
Horaires :
Mercredi de 15h à17h.
Samedi de 9h30 à 11h30.

Population de Lalouvesc

L’INSEE vient de publier les chiffres du dernier recensement qui donne le chiffre officiel de la population des communes en 2018. (Source). La “population comptée à part” comprend des personnes dont la résidence habituelle est dans un autre commune, mais qui ont conservé une résidence sur la commune (p. ex. des étudiants).

Décès au cours de l’année 2020

Il y a eu 21 décès au village au cours de l’année 2020. Voici la liste de ceux dont les familles ont publié une annonce dans la presse : Marie Madeleine Moutard née Solnon, Régine Pourtau-Cazalet née Faurie, André Combettes, Rémy Deygas, André Gaillard, André Tavernier, René Osternaud, Marie Abel, Guy Roche, Clovis Bosc, Charles de L’Hermusière.
L’équipe municipale présente ses sincères condoléances à toutes les familles concernées et s’associe à leur tristesse.
Parmi les départs récents, celui de Marie Madeleine Moutard marque le tournant d’une page de l’histoire du village. Son empreinte, son dynamisme et sa personnalité ont marqué le Lalouvesc de la fin du XX siècle. Nous aurons l’occasion de revenir sur son action pour lui rendre hommage dans un prochain numéro du bulletin.

Le livre d’or des Louvetous de l’extérieur

Plusieurs Louvetous de l’extérieur ont répondu à notre appel. Vous trouverez ci-dessous leur sympathique message (cliquer sur l’image pour agrandir).

Il est encore temps de donner votre avis sur l’espace de jeu

Si vous ne l’avez pas encore fait, donnez votre avis sur l’espace de jeu du Val d’Or. C’est important, plus il y aura de réponses au questionnaire du CAUE plus les propositions seront représentatives des pratiques des Louvetous. Il n’y a que quelques questions, cela ne vous prendra pas beaucoup de temps. Cliquez ici.

Le cadeau des enfants de l’école à la Mairie

Pour ceux qui n’ont pas eu le temps de faire le puzzle du Bulletin précédent, voici le magnifique cadeau de Noël offert par les enfants de l’école. Vous pouvez l’admirer aussi au centre du village dans la vitrine du bureau du Maire.

Courrier des lecteurs

Nous avons reçu ce message d’une maman de passage à Lalouvesc pendant les fêtes :

Jaachim (4 ans et demi) devait raconter quelque chose de ses vacances dans son cahier de vie. Il a choisi de dessiner et de parler de l’arbre à souhaits de Lalouvesc.

Le futur des fêtes ?

Et pour finir avec un sourire…
Vous êtes restés bien sage le jour du réveillon ? D’autres sans crainte du virus s’en sont donné à cœur joie ! (vidéo mise en ligne par la société américaine constructrice de robots Boston Dynamics le 29 décembre).




Bulletin Hebdo-confinement n°6 – 12 décembre 2020

6. Bientôt Noël, joyeux et prudent !

Voici donc le dernier bulletin hebdomadaire, puisque le confinement sera levé le 15 décembre. Vous y trouverez de la joie (les illuminations du village) de la prudence (le point sur la pandémie), la suite de l’histoire de Lalouvesc et plein d’autres informations encore…

Ce Bulletin est aussi le vôtre. Il accueille les articles ou informations proposés par les associations ou les lecteurs attachés au village. N’hésitez pas à envoyer vos remarques, textes, informations, documents, photos, clins d’œil à l’adresse de la Mairie : mairie@lalouvesc.fr, vous contribuerez ainsi activement au bien-être du village.

Si vous disposez d’une imprimante, vous pouvez imprimer chez vous un exemplaire papier grâce à ce fichier pdf (cliquer) et le passer à ceux qui ne disposent pas d’une connexion internet. Mais la version papier sera toujours moins riche que la version en ligne qui comprend des liens, des diaporamas et des vidéos.

Sommaire

Le mot du maire
Activités de la mairie

Succès pour l’agence postale
La Biblio’Chouette remplit ses étagères
Assainissement : réparation d’une pompe et programmation
Fermeture exceptionnelle de la déchetterie
Zoom
Covid-19 : le point avant les fêtes
Lalouvesc s’illumine
Histoire de Lalouvesc : épisode 2 – Le Moyen-Âge et du XIVe au XVIIe siècle
Suivi
Votre avis sur l’aménagement de l’espace de jeux du Val d’Or
2020, une année particulière, mais importante pour l’aide à domicile en milieu rural (ADMR)
Fin du reconfinement, on repasse au bulletin mensuel
Courrier des lecteurs
Les enfants de Lalouvesc sont des artistes ! (puzzle)

Le mot du Maire

Chères villageoises et chers villageois,

Nous sommes à la veille des journées les plus festives de l’année, plongés dans une grande  interrogation, comment aborder ces fêtes ? Dans un climat de contraintes sanitaires, Noël se déroulera dans la plus stricte intimité. Nous devrons nous réunir avec la famille la plus proche et en nombre très restreint.

Le grand réveillon de fin d’année avec les amis, ce sera pour une autre fois. Il faut respecter les  consignes et se limiter à un bon repas à la maison. C’est contraignant, mais il en va de la santé générale. Mon conseil : soyez plus rigoureux encore que les recommandations préfectorales et nationales. 

Nous avons tout de même notre beau manteau blanc pour Noël. La neige est là avec ses joies et ses difficultés. Notre employé municipal, Michel Astier au volant du chasse neige communal, s’active à nettoyer le village du mieux possible. Il a un plan de déneigement avec ses priorités qu’il doit  respecter. Soyez patient il passera partout mais quelle que soit l’organisation de la journée, il y aura  toujours un premier et un dernier déneigé. 

La décoration du village est presque achevée ! L’installation n’a pas été facile à cause des conditions climatiques, nos bénévoles transis de froid ont été très courageux et, encore une fois, je leur adresse, du fond du cœur tous mes remerciements pour leur mobilisation. Sans eux, sans vous  tous, rien ne serait possible. Saluons cette unité, cette mobilisation très spécifique à notre village qui a décidément du caractère ! 

Les conditions actuelles de vie ne sont pas des plus réjouissantes, chacun le ressent, nous les subissons sans pouvoir vraiment y changer grand chose. Soyons optimistes, nous allons vers des jours meilleurs. Je vous souhaite une fin d’année pleine de bonheur et de vitalité, réchauffons nos cœurs et  apportons la joie autour de nous.

Jacques Burriez, Maire de Lalouvesc en fêtes.

Activités de la Mairie

Succès pour l’agence postale

L’agence postale communale a ouvert ses portes il y a tout juste un mois. C’est l’occasion de faire un premier point sur sa fréquentation. Françoise Arenz a reçu 173 personnes durant les 20 premiers jours d’ouverture, soit une moyenne arrondie de 9 personnes par jour. Ce résultat, nettement plus élevé que l’affluence de l’ancienne poste, montre que l’agence répond à un réel besoin.

La Biblio’Chouette remplit ses étagères

Les étagères et les livres ont rejoint les nouveaux locaux, flambant neufs de la bibliothèque. Sa réouverture est pour bientôt. Nul doute qu’elle aussi, maintenant bien visible de la rue centrale, verra sa fréquentation augmenter.

Assainissement : réparation d’une pompe et programmation

Sur le bord du Chemin Grosjean au-dessus du terrain de jeux se situe la chambre de relevage des  eaux usées provenant du lotissement du Val d’Or. Dans le cadre de la remise en état du réseau  d’assainissement il est prévu de refaire cette chambre qui accueille deux pompes de relevage. Les  travaux sont programmés dans l’avenir, plus largement, la municipalité travaille sur une programmation pluriannuelle des travaux d’assainissement à réaliser.
Malheureusement une des deux pompes a lâché et doit être remplacé. La société BP2E doit  intervenir pour changer celle ci. Elle sera réimplantée dans la nouvelle chambre.

Fermeture exceptionnelle de la déchetterie

La déchetterie du Val d’Ay fermera ses portes mardi 22 décembre à 16 heures, pour rouvrir lundi 4 janvier à 9 heures.

Zoom

Covid-19 : le point avant les fêtes

Le constat

Nous avons demandé à Cyrille Reboulet, infirmier, comment il avait perçu cette seconde période de confinement dans le village.

Quelles différences avez-vous constatées à Lalouvesc entre la première et la seconde vague de la pandémie ?
C.R. : Les gens ont pris beaucoup plus au sérieux la seconde vague,  mais ceci a été sans doute dû au fait qu’il y ait eu des cas très proches de la population louvetounnes. En effet, lors de la première vague notre village n’ayant pas été touché,  les gens avaient pris le confinement et les gestes barrières un peu à la légère. Ils voyaient les choses de loin.

La population est-elle mieux sensibilisée ? Comment évaluez-vous son moral ?
C.R. : Le fait d’avoir été touché de près à fait évoluer la mentalité. Malheureusement, il a fallu en arriver à des extrémités pour sensibiliser les gens. Mais maintenant,  je dois admettre que tout le monde fait de son mieux pour que “l’épidémie” recule,  et c’est le cas. Je prends pour référence le nombre de cas diagnostiqués ou présumés qui semble reculer. Ceci redonne du moral aux gens, notamment à l’approche des fêtes de fin d’année. 

Quels conseils peut-on donner pour que les fêtes de Noël se passent au mieux pour tous ?
C.R. : Il va falloir rester vigilants et continuer à respecter les mesures barrières et sanitaires.  Mais les fêtes de fin d’année restent un moment en famille,  et il ne faudra pas non plus s’isoler complètement. MAIS RESTONS PRUDENTS !

J’en profite pour souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année à toute la population de LALOUVESC. Profitez du moment présent,  mais restez vigilants et protégez-vous et protégez vos proches.

Évolution des hospitalisations pour la Covid-19 en Ardèche comparée à la moyenne française

On trouvera ci-dessus l’actualisation d’un graphique déjà publié dans un précédent bulletin. Rappel : ce ne sont pas des chiffres absolus d’hospitalisations, mais la comparaison de leur évolution entre la situation en Ardèche et celle de toute la France. La nombre d’hospitalisations en Ardèche est actuellement de 171.
On constate sur le graphique que la seconde vague a touché plus durement l’Ardèche que la moyenne des autres départements, mais aussi que la baisse des hospitalisations est sensible, même si leur nombre est encore important. Aussi, comme le dit justement notre infirmier : restons prudents !

Nouvelles mesures

La période de confinement s’achèvera le 15 décembre, mais plusieurs mesures resteront en vigueur et d’autres viendront s’y ajouter. En voici un résumé :
➔  Les déplacements entre régions seront désormais autorisés et les attestations de sortie ne seront plus nécessaires pendant la journée.
➔  Un couvre-feu sera décrété sur l’ensemble du territoire métropolitain entre 20 heures et 6 heures du matin. Les déplacements seront interdits durant ces horaires sauf exception :
– motifs professionnels,
– motifs familiaux impérieux,
– raisons médicales.
➔  Le couvre-feu concernera également le réveillon du 31 décembre. Il sera levé pour la soirée du 24 décembre.
➔  La fermeture des lieux accueillants du public est prolongée de 3 semaines. Cela concerne les musées, cinémas, salles de spectacle…
L’étape suivante sera pour le 20 janvier (si les conditions sanitaires le permettent)

La Région Auvergne-Rhône-Alpes propose des tests gratuits de dépistage du Covid-19 du 16 au 23 décembre. Il n’y a pas besoin de rendez-vous, ni d’ordonnance, mais il faut présenter sa carte vitale. La liste des centres de tests est accessible ici.

Lalouvesc s’illumine

Cette année, Louvetous et Louvetonnes se sont retrouvés dans un seul et même élan pour décorer leur village de créations diverses, de couleurs et de lumières dans l’attente de Noël. Une envie de terminer cette année en beauté, en solidarité et en convivialité. En plus des traditionnelles guirlandes qui ornent la rue principale et des sapins disposés par la mairie, chacun et chacune, chez soi, en solo ou en petits ateliers, ont fait preuve d’imagination et ont dévoilé leur talent de créateur et d’ingéniosité.
Le parvis de la mairie ne manque pas de charme : un chalet ouvre ses fenêtres sur un aménagement intérieur qui réserve bien des « waouh », sapins et lumières sont du plus bel effet. Les commerçants ont décoré leur vitrine pour accueillir le chaland dans une ambiance festive et colorée. De nombreux bénévoles du Comité des Fêtes se sont investis dans des décorations originales. Le bois est à l’honneur. Ainsi : rennes, sangliers, lapins et autres chouettes sculptés règnent sur le square de la place du Lac. Les résidents de la maison de retraite n’ont pas démérité. Le bonhomme de neige qu’ils ont confectionné a fière allure.

Un arbre à souhaits vous attend et vous invite à venir faire un vœu et déposer une petite guirlande (mise à disposition) sur ses branches. Ainsi l’arbre scintillera et la légende dit que les vœux seront exaucés… Les plus petits ne sont pas oubliés puisque une boite aux lettres est à leur disposition. Et il est bien connu que les lettres postées à Lalouvesc arrivent en priorité sur le bureau du Père Noël ! Ils ont aussi décoré l’arbre de noël placé par la mairie dans la cour de l’école. Ils ont aussi étonné la directrice de l’Office du tourisme par leur créativité. Celle-ci fait aussi grand merci aux employés municipaux pour tous les sapins disposés dans le village.

Le sanctuaire n’est pas en reste. Pour la première fois, il est installé une grande banderole sur la Basilique souhaitant à toutes et tous un joyeux Noël, et surtout n’oubliez pas de gravir les escaliers et pénétrer dans la majestueuse Basilique pour admirer l’époustouflante et magnifique crèche.

Toute cette occupation pour ne pas dire agitation s’est déroulée dans le plus strict respect des conditions sanitaires actuellement imposées.

Si vous souhaitez flâner et retrouver la magie de Noël, Lalouvesc vous propose une balade hivernale des plus étonnantes. Vous en trouverez ci-dessous un aperçu.

Agnès Gemmiti

NDLR : les chutes de neige à répétitions ont ralenti les installations et les photographies.

Le mot des Pères

Comme vous pouvez le lire sur la banderole visible sur la façade de la basilique, la paroisse et les paroissiens souhaitent à tous les Louvetonnes et Louvetous un JOYEUX « NOËL, le cœur de Dieu bat pour le monde ! ». Avec notre foi à chacune, chacun, toutes et tous ont leur place, malgré ce confinement qui semble nous éloigner les uns des autres.

Pour le sanctuaire, P Olivier de Framond
La messe du 24 décembre débutera à 23h (il y a une dérogation pour le couvre-feu ce soir là). Le 25, vendredi jour de Noël la messe est à 10h.

Envoyez des cartes de Noël et des bons vœux… pour les Louvetous

Ces diverses décorations ont été réalisées et posées par des bénévoles du village, des élus et les employés municipaux. Si vous n’êtes pas présent(e)s à Lalouvesc cette fin d’année, les photos témoignent aussi pour vous de la vitalité et de la joie de vivre qui y règne.

En retour, ce serait formidable si nous pouvions publier dans un prochain numéro du bulletin un témoignage inverse : des photos des amis du village dispersés en France et dans le monde. Si vous vous trouvez en dehors de Lalouvesc, envoyez-nous une photo des décorations de Noël du lieu où vous résidez présentement avec un petit mot sympathique ! Cela nous fera chaud au cœur et montrera à toutes et tous jusqu’où rayonne l’esprit de Lalouvesc ! Adresse pour les envois : mairie@lalouvesc.fr

Histoire de Lalouvesc : épisode 2 – Le Moyen-Âge et du XIVe au XVIIe siècle

Suite de l’histoire de Lalouvesc par Pierre Roger. Cette semaine nous nous arrêtons au XVIIe siècle pour aborder dans le prochain bulletin les XVIIe et XIXe.

Lalouvesc au Moyen-Âge

Durant le Moyen-Âge, Lalouvesc dépendait de la seigneurie puis de la baronnie de Mahun qui englobait les villages de St. Symphorien, Veyrines, St. Pierre des Machabées (devenu St. Pierre sur Doux) La Louvesc, Seray, Satillieu, Préaux, Vaudevant, Saint Jeure d’Ayet ainsi que la partie de la vallée de la Vocance située entre St Bonnet-le-Froid et Villevocance. Cinq grandes familles se sont succédé sur les terres de Mahun du XI au XVII siècle : Les Pagan, les Retourtour, les Tournon, les Lévy et les du Faure.
Lalouvesc eut une certaine notoriété locale sous le règne des Pagan, car les seigneurs de La Louvesc étaient en relation intime avec eux notamment Siméon de La Louvesc, juge du seigneur Guigue de Pagan en 1200 ; Jean de La Louvesc, juge des terres de Guillaume de Roussillon, seigneur d’Annonay en 1300, qui fit construire en 1338 un manoir adossé à la Tourelle primitive au lieu-dit Maison Claire ; Catherine de La Louvesc qui se fait dame Clarisse en 1320 et Pierre de La Louvesc qui accompagna à Rome le cardinal du Colombier allant couronner l’empereur Charles IV.

1179 : Le premier document authentique où il est question de La Louvesc date du 1er avril 1179. Il s’agit d’une bulle pontificale énumérant les biens de l’abbaye de Saint-Chaffre, située au Monastier-sur-Gazeille en Haute Loire. Cette puissante abbaye a possédé au Moyen Âge jusqu’à une soixantaine de dépendances en Vivarais, parmi lesquelles figure l’église d’Alaudiscum entre celle de Vérines (Veyrines) et de Saint-Pierre-des Macchabées (Saint-Pierre-sur-Doux). La Louvesc est donc la paroisse d’Alaudiscum. A noter qu’à cette époque, Lalouvesc est une paroisse et non une simple chapelle. L’église se trouvait au niveau du chœur actuel de la crypte de la Basilique.

Le Père de Curley , dans son ouvrage, indique qu’il a retrouvé huit membres d’une famille de gentilshommes portant le nom de « de La Louvesc » entre 1200 et 1400. Ils sont qualifiés de seigneurs dès l’an 1294. Leur maison était une maison forte avec tour et chapelle. La tour a été démolie et la chapelle a disparu. Cette maison était appelée la Maison Claire (peut-être primitivement la maison des clercs). Il semble que ce puisse être la Maison-Claire actuelle, cf. photo vers 1915 (Caillet & Mathieu, bul. de l’Alauda n°3) ?

Les armes de la famille étaient « d’argent au chef d’azur chargé d’une fleur de Lys ».

Les trois premiers de la lignée s’appelaient tous Siméon. Siméon I n’avait pas de profession connue, Siméon II était juge des terres de Guignes Pagan et Siméon III était curé de Vocance. Viendra ensuite Jean qui était juge des terres et intendant de la Maison de Guillaume de Roussillon, seigneur d’Annonay. Avec son fils Pierre il accompagna en 1355 le Cardinal Bertrand au sacre de l’empereur germanique Charles IV. Pierre de La Louvesc sera armé Chevalier du Saint-Empire. Le texte de son serment a été conservé : « Je, noble Pierre de La Louvesc, chevalier bachelier de la Couronne de France et chevalier du Saint Empire, promet par la foy de mon corps, comme loyal chevalier, de défendre et de protéger la Sainte Église romaine et le Saint Empire contre tous leurs ennemis, voulant être tenu pour faux, mauvais et déloyal chevalier, parjure et foy menteur, si je fais le contraire. Ainsi Dieu m’aide en ces saints Évangiles, que je touche ». La Maison de La Louvesc s’éteignit vers 1400 alors que s’éteignait Guigues V de Pagan, le dernier des Pagan. Lalouvesc eut ensuite pour seigneurs les « de Beauchastel », puis les « de Tournon » vers 1600.

1312 : Une maison à Lalouvesc appelée « l’hôpital » et le mas de la Vialette sont donnés par Hugo de Paganis aux Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem de la commanderie de Sainte-Épine-lès-Tournon, située sur la commune de St. Jean de Muzols. L’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, appelé aussi ordre des Hospitaliers, est un ordre religieux catholique, hospitalier et militaire qui a existé de l’époque des croisades jusqu’au début du XIXe siècle.

Du XIVe au XVIIe siècle

Au XIV siècle, il est probable que Lalouvesc n’est qu’un ensemble de quelques maisons. Sur la carte présentée dans « Mentalités nobiliaires en Vivarais au XIVe siècle : la succession de Briand de Retourtour » par Marie-Claire CHAVAROT on s’aperçoit que La Louvesc ne figure pas en tant que village mais uniquement en tant que « Col de Lalouvesc ».

1603 : Sous le gouvernement des de Tournon, les jésuites du Puy prirent possession des anciens prieurés à la place des Bénédictins. Dès 1603, les Pères jésuites étaient seigneurs de Veyrines et patrons des églises de Saint-Pierre, de Lalouvesc et de Veyrines (Poidebard R. 1928. L’église de Veyrines : XIIe siècle. Aubenas : C. Habauzit. 64 p).

1621 : Guerres de religion. L’église de Lalouvesc est pillée par les troupes protestantes (Mathieu, Alauda n°2)

1640 : Un pays dépeuplé. Laissons la parole au Père de Curley. En l’année 1640, Lalouvesc dépend de Tournon. La maison forte des de La Louvesc appartient à noble Gilles de la Franchière, seigneur de Girodon. On compte comme principaux propriétaires, noble Guillaume de Julliens, seigneur de Rocheume et Jean Buisson de la Grange Neuve, dont la famille subsistait déjà à Lalouvesc depuis plusieurs siècles. La commanderie de Saint Epine-les-Tournon possédait encore la maison appelée la maison de l’hôpital et des propriétés. Cinquante-quatre autres familles se partageaient le territoire. Une trentaine au moins n’habitaient pas le pays. Le plus grand nombre étaient dispersés dans les hameaux dépendants du village. Quant au village proprement dit, les témoins qui déposèrent dans les enquêtes ecclésiastiques sont unanimes à lui donner trois ou quatre maisons outre l’église. C’était une véritable décadence. Dans les temps anciens La Louvesc avait été paroisse mais dès l’an 1602 était devenue simple annexe de Verrines qui à son tour, comme n’ayant plus aucune importance, avait été annexé au prieuré de Macheville (Lamastre). Le pays se dépeuplait.

1640 : Mission et mort du R.P. Régis à Noël à La Louvesc.

La Louvesc ne s’est véritablement développé qu’à partir du 31 décembre 1640 quand François Régis apôtre du Vivarais et du Velay (1597–1640) vint mourir dans le hameau qui ne comptait alors qu’une chapelle et « quatre feux ».  Il était envoyé par les Pères Jésuites pour évangéliser les populations vivaroises. Il partit du Puy à pied, le 22 décembre et alla coucher à Raucoules, village située à l’est du Velay, dans le département de la Haute-Loire. Le 23 décembre, il repartit et s’égara à la nuit tombante aux environs de La Louvesc. Il atteignit Vérines à bout de force et passa la nuit dans une masure. Il arriva le 24 décembre à La Louvesc, fiévreux, et mourut le 31 décembre. Le lendemain de sa mort, il fut proclamé saint dans tous les pays qu’il avait évangélisés. « Des miracles, des guérisons, s’opérèrent alors à La Louvesc et dans tout le Vivarais ».

Jean-François Régis était né Fontcouverte en Languedoc en 1597 (d’où le jumelage de Lalouvesc avec ce village). Après des études au Collège de Béziers, il était entré dans la Compagnie de Jésus à l’âge de 19 ans. Son nom de famille est devenu grâce à lui un prénom.

Suivi

Votre avis sur l’aménagement de l’espace de jeux du Val d’Or

Sauf imprévu, la démolition de l’hôtel Beauséjour sera effective avant l’été. Cette démolition modifiera sensiblement l’aspect du quartier en ouvrant une perspective nouvelle sur le parc du Val d’Or, l’aire de jeu et plus largement sur les Cévennes.
Jusqu’à présent, l’aire de jeu n’était visible et accessible que depuis la rue partant de la Mairie (rond rouge) sur la carte, demain la suppression du bâtiment insalubre (croix rouge) changera radicalement la donne. Que l’on vienne de la Basilique ou de la Mairie, l’aire de jeu sera visible depuis le centre du village.

Dès lors, le parc déjà très fréquenté dès les beaux jours prendra une dimension nouvelle. Comme nous l’avons souvent répété et exposé notre première idée serait de profiter de cette opportunité pour y ériger un jeu-monument. Le CAUE de l’Ardèche a été mandaté pour en étudier la faisabilité. Les responsables de l’étude souhaitent mieux comprendre les pratiques des habitants, pour déterminer le périmètre du futur projet de jeu-monument et l’insérer dans les usages actuels et à venir.

Pour les aider à avancer, ils vous proposent de répondre à quelques questions. C’est simple et rapide. Il est important que le maximum d’entre vous prennent quelques instants pour répondre, que vous soyez ou non présents actuellement dans le village.

Le questionnaire est ici (cliquer).

2020, une année particulière, mais importante pour l’aide à domicile en milieu rural (ADMR)

Extraits d’un document de l’ADMR nord-Ardèche :

La crise ne nous a pas épargnés. Nombreux de nos intervenants ont été touchés pas la COVID et bon nombre de nos bénéficiaires nous ont quittés. En cette période de fin d’année, nous pensons bien à eux et à leur famille. Malgré cette pandémie, l’ADMR a poursuivi sa mission et est restée au plus près de tous ses bénéficiaires. Nos intervenants ont assumé les tâches qui nous sont dévolues : accompagnement de la personne âgée ou fragilisée, entretien courant du cadre de vie (ménage, repassage), livraison de repas, garde d’enfant, … (…)
Les activités du Club ADMR ont été maintenues  dans la mesure du possible.  Activité physique adaptée, art thérapie, action D’marche, atelier autour des plantes, ont été proposés et ont permis à nos ainés de sortir de leur isolement et de partager des moments de convivialité. Des activités à distance ont également été mises en place grâce à notre partenariat avec Happyvisio  site de web-conférence santé et prévention destiné aux seniors. L’ADMR a signé un accord avec cette plateforme afin de donner l’accès gratuitement aux seniors ardéchois à un programme d’activités ludiques et culturelles en visioconférence.

Un nouveau Centre de santé à Annonay

L’ADMR a ouvert son Centre de santé dans les anciens locaux de la clinique des Cévennes à Annonay. Depuis le 1er avril, une équipe de quatre infirmières arpente les routes pour dispenser les soins aux personnes malades. Une infirmière est toujours présente au pôle des Cévennes et reçoit toutes les personnes de 0 à 110 ans, bénéficiaires de l’ADMR ou non, pour dispenser des soins courants : prise de sang, injections, vaccins, pansement, …. N’hésitez pas à prendre contact avec elle pour tout rendez-vous au 04.75.33.77.27 ou en vous inscrivant sur doctolib.fr.
Depuis le 12 mai une équipe pluridisciplinaire reçoit sur rendez-vous tout patient au pôle des Cévennes. (Doctolib ou 04.75.33.77.30 pour toute prise de rendez-vous).

  • Le docteur Thomas Bonnard – Médecin Généraliste,
  • Le docteur Pierre Yves Fayolle –  Médecin du sport,
  • Marie Barral-Baron et Margaux Legrand – Sages-femmes,
  • France Drevon –  Kinésithérapeute,
  • Laura Lhoussaine – Orthophoniste,
  • Nathalie Runner – Psychomotricienne,
  • Aude Di Bin – Naturopathe
    Et dès janvier 2021 deux médecins rejoindront le centre ainsi qu’un acupuncteur.

Fin du reconfinement, on repasse au bulletin mensuel

La période du reconfinement due à la deuxième vague de la pandémie se termine le 15 décembre. Nous allons donc réduire le rythme de parution de ce bulletin et revenir à une parution mensuelle. Le prochain numéro paraîtra pour la nouvelle année 2021 dont on espère qu’elle sera meilleure que 2020.
Si l’on s’en tient au seul critère de la consultation, il semble que le passage à l’hebdomadaire pour la période de confinement a été apprécié. Nous espérons que ces numéros de “l’hebdo-confinement” vous ont plu, intéressé et et qu’ils ont contribué à resserrer les liens dans le village et avec les amis du village. Si vous souhaitez lire ou relire un des six numéros hebdomadaires publiés durant le second confinement, vous trouverez les liens ci-dessous :
Bulletin Hebdo-confinement n°1 – 7 novembre 2020. S’adapter
Bulletin Hebdo-confinement n°2 – 14 novembre 2020. Actifs et solidaires
Bulletin Hebdo-confinement n°3 – 21 novembre 2020. Habiter à Lalouvesc
Bulletin Hebdo-confinement n°4 – 28 novembre 2020. Embellir
Bulletin Hebdo-confinement n°5 – 5 décembre 2020. Un village en forêt

Courrier des lecteurs

Nous avons reçu ce courrier :

Découverte improbable : peinture « Mort de saint Francois Régis à Lalouvesc » qui ne se trouve ni à Lalouvesc, ni même en Ardèche, mais dans une grande chapelle parisienne du XIXe siècle, Saint Ignace. Cordialement. André Gauthier

Les enfants de Lalouvesc sont des artistes ! (puzzle)

Merci aux enfants de l’école St Joseph qui ont fait un magnifique cadeau de Noël à la Mairie ! Vous le découvrirez ci-dessous.




Bulletin Hebdo-confinement n°5 – 5 décembre 2020

5. Un village en forêt

La neige est arrivée ! Dans ce bulletin vous trouverez le premier volet d’une histoire du village, les idées pour la rénovation du camping, des conseils pour la bonne gestion et exploitation des forêts, et aussi comment se procurer des Babets, comment candidater à un poste de conseiller numérique et plein d’autres choses encore sur l’actualité du village…

Ce Bulletin est aussi le vôtre. Il accueille les articles ou informations proposés par les associations ou les lecteurs attachés au village. N’hésitez pas à envoyer vos remarques, textes, informations, documents, photos, clins d’œil à l’adresse de la Mairie : mairie@lalouvesc.fr, vous contribuerez ainsi activement au bien-être du village.
Si vous disposez d’une imprimante, vous pouvez imprimer chez vous un exemplaire papier grâce à ce fichier pdf (cliquer) et le passer à ceux qui ne disposent pas d’une connexion internet. Mais la version papier sera toujours moins riche que la version en ligne qui comprend des liens, des diaporamas et des vidéos.

Sommaire

Le mot du Maire
Activité de la Mairie
Les clés de la Biblio’Chouette rendues à sa Présidente
Ecolotissement, les notaires contactés, les devis demandés
Confinement : Aides aux entreprises et autres mesures
Recruter un conseiller numérique

Zoom
Une forêt bien gérée est d’un meilleur rapport
Histoire de Lalouvesc : épisode 1 – La préhistoire et l’époque gallo-romaine
De toutes nos forces pour le camping

Suivi
La neige, le soleil… et la mer
Le cadeau branché en 2020 : des Babets
Les décorations de Noël arrivent
Solution du rébus
Courrier des lecteurs

Le confinement en chansons (vidéos)

Le mot du Maire

Bonjour à toutes et tous,

L’hiver est là.
La neige est arrivée. Nous avions tout prévu… enfin presque. Le chasse-neige avait été entièrement révisé et Michel Astier s’entraînait à son maniement quand, après un calage dans le bois, il a refusé de repartir, démarreur cassé ! Ainsi les villageois ont pu voir passer jeudi dernier un train de tracteurs sur la rue principale… Un nouveau démarreur a été livré vendredi et remonté. Le chasse-neige a pu reprendre son service. A 20h30, les principaux axes étaient propres, la neige transformée s’est évacuée facilement. Mais ces incidents sont une leçon pour nous.

Les décorations de Noël vont bon train, les ateliers s’affairent, tout le monde a sorti son marteau et sa scie, les objets se multiplient, rennes, hiboux, Père Noël et traîneau. Les sapins envahissent le village. La motivation de tous est à son comble. Ça sent bon Noël. Ce sera un beau Noël, un bon Noël avec tout plein de décorations de guirlandes.

L’agence postale fonctionne bien, la bibliothèque va ouvrir, les travaux continuent, bientôt la grande salle du conseil municipal sera prête, ça sent bon le neuf.

Toutes ces réjouissances nous font un peu oublier les difficultés de la vie actuelle, malgré tout il faut continuer à être vigilant et, tant pis si je me répète, mais n’oublions jamais les consignes sanitaires. Continuez à les respecter comme vous le faites, aussi pendant les fêtes.

En toute sincérité, vous devez savoir que je m’engage à tout mettre en œuvre pour rendre le village le plus agréable possible. Je crois vraiment à ce qui nous permet de construire un avenir  meilleur. Pour moi, c’est d’abord de se rendre des services les uns les autres avec l’envie de bien faire.

Je vous suis très reconnaissant de vous voir l’incarner.

Jacques Burriez, Maire de Lalouvesc

Activité de la Mairie

Les clés de la Biblio’Chouette rendues à sa Présidente

Le dernier coup de pinceau a été donné. La bibliothèque peut enfin retrouver ses livres dans un local clair, chaleureux et accessible directement de la rue principale. Les clés ont été données à Madame Schwartz, la Présidente, et l’ouverture est pour très bientôt.
Il ne reste plus qu’à terminer la salle du Conseil pour boucler ce chantier. L’inauguration sera pour janvier. Espérons que les mesures sanitaires auront été encore allégées pour que toutes et tous puissent en profiter.

Ecolotissement, les notaires contactés, les devis demandés

La promotion de l’écolotissement du Bois de Versailles prend sa vitesse de croisière. Un courrier est envoyé à tous les notaires de la région pour présenter le projet. Par ailleurs, du côté de l’aménagement, les premiers devis sont en cours de récolte.
Les discussions avec des acquéreurs potentiels ont démarré.
Rappel : pour tout savoir sur l’écolotissement cliquer ici.

Confinement : Aides aux entreprises et autres mesures

La CC du Val d’Ay a résumé les mesures d’accompagnement proposées aux entreprises par l’État (cliquer ici), et nous a alertés sur les aides de la Région :
Aides financières pour les commerces de proximité (cliquer ici).
La Région accompagne le commerce de proximité et les restaurateurs dans le développement de la vente en ligne (cliquer là).
Formation en ligne pour votre passage au e-commerce (cliquer là).

Par ailleurs par arrêté préfectoral, l’obligation de port du masque dans les espaces publics pour toute personne de plus de 11 ans est prolongée en Ardèche jusqu’au 20 janvier inclus.

Recruter un conseiller numérique

La Commune a déposé sa candidature à un appel d’offres du gouvernement pour le recrutement d’un conseiller numérique. Voici la présentation du profil de conseiller numérique, tel que décrit sur l’appel :
“Vous aimez le contact humain, cherchez un métier qui a du sens dans un secteur d’avenir ? Rejoignez le mouvement national des conseillers numériques.
Formé(e) puis employé(e) par une structure locale pendant 2 ans, vous créez et animez des ateliers numériques pour initier et former vos concitoyens au numérique.
Adaptabilité, intelligence émotionnelle et compréhension du numérique, vous développerez des connaissances et des compétences durables, attestées par un diplôme d’État délivré à l’issue de votre parcours.”
Si vous êtes intéressés par ce type de poste, déposez votre candidature en cliquant ici. Le dépôt de candidatures locales ou d’un territoire proche augmentera notre chance d’être retenu dans le processus.

Zoom

Trois sujets dans le zoom de cette semaine : la forêt et des exemples de bonne gestion, un premier volet de l’histoire du village, il y a bien longtemps, et enfin, comme annoncé, le compte rendu de la réunion du groupe de travail sur le camping avec quelques suggestions pour sa rénovation.

Une forêt bien gérée est d’un meilleur rapport

Les promeneurs ne manquent pas de le constater, les forêts autour de Lalouvesc sont régulièrement exploitées et les entassements de grumes de bois sont nombreux sur la commune, certains le sont sans beaucoup de soin, ni vraisemblablement de bons calculs économiques, d’autres sont exemplaires. Une coupe récente sur le Mont Chaix et le plan de relance du gouvernement sont l’occasion de revenir sur cet aspect de la filière-bois.
Nicolas Monneret, forestier exploitant une parcelle sur le Mont Chaix pour le compte d’une cliente, est particulièrement attentif à la sélection de ses coupes pour laisser la forêt respirer. Il organise rationnellement l’entreposage et il effectue un tri dans le bois abattu pour vendre en circuit court le maximum de matériaux. Une partie est utilisée pour faire du bois déchiqueté pour le chauffage, une autre sert à réaliser des palettes, et enfin les grumes les plus adaptées seront exploitées comme bois de charpente.

Dans le plan de relance du gouvernement, le Ministère de l’agriculture et de l’alimentation a proposé un plan de soutien de la filière bois de 200 M€ orienté vers le reboisement. L’association Pro Silva France, qui milite pour une bonne gestion de la forêt, a réagi. Elle propose que le plan de relance mette en avant les priorités suivantes (extraits) :
1. Gérer, consolider et améliorer l’existant, pour l’adapter progressivement aux nouvelles conditions climatiques, par définition fluctuantes et aujourd’hui méconnues. (…) Les interventions sylvicoles découlant de cette stratégie sont le balivage ciblé, le dépressage, l’ouverture de cloisonnements, le détourage à bois perdu, le marquage d’éclaircies à caractère jardinatoire, voire d’autres mesures favorisant la fonctionnalité des écosystèmes en s’appuyant sur la biodiversité.
2. Diversifier l’existant, par des plantations, dans les situations où les changements sont déjà en cours, dans les stations et situations « limites », dans les peuplements d’ores et déjà mités, appauvris ou partiellement dépérissants. (…) .Lorsque les situations de dépérissement sont plus brutales et plus aigües, menant à des opérations sur de grandes surfaces, le plan de relance ne devrait pas financer les pratiques trop impactantes qui nuisent à la fonctionnalité des écosystèmes, déjà fortement perturbés. (…) La régénération naturelle d’essences natives doit être toujours possible. Les mélanges attendus doivent être viables et maitrisables dans le temps.

Le cadrage des opérations massives de plantations passe par :
– l’établissement de pré-projets détaillés et cartographiés, sur la base d’un diagnostic stationnel, contextuel et des contraintes notamment liées aux dégâts de gibier,
– la limitation des introductions d’espèces à caractère invasif ou potentiellement hégémoniques (…),
– la limitation du travail du sol en profondeur, du dessouchage ou du traitement des rémanents par mise en grands andains ou par exportation (broyage d’arbres entiers),
– le plafonnement de l’aide aux protections contre le gibier, pour ne pas inciter au reboisement dans les zones fortement impactées où une action préalable sur les populations de gibier est indispensable.

Le détail des propositions de l’association peut être consulté ici.
Dès la période de confinement terminée, nous reprendrons les réunions du groupe de travail sur la filière bois, pour avancer dans nos propositions.

Histoire de Lalouvesc : épisode 1 – La préhistoire et l’époque gallo-romaine

A l’occasion de la construction du nouveau site web, Pierre Roger s’est chargé de rédiger la partie sur l’histoire du village, et il n’a été avare ni de son temps ni de son talent… Nous attendions deux pages, nous en avons reçu onze ! Il est d’accord pour que nous les publiions en avant-première sous forme de feuilleton dans le bulletin. Voici donc le premier épisode : la préhistoire et l’époque romaine.

Histoire (incomplète) du village de Lalouvesc par P. Roger, décembre 2020

La source majeure d’information sur l’histoire du village est l’ouvrage du Père de Curley « Le tombeau de St. Régis à Lalouvesc » publié en 1886 par la librairie générale catholique et classique Vitte et Perrussel directeurs, 3 et 5 place Bellecour à Lyon. 342 pp.

Quand on recherche des informations historiques sur le village, il faut se rappeler que son nom a pris différentes formes au cours des siècles : Alaudisco (1179), Alauzeto (1256), Lalalvesc (1275), Alauvesco (1336), Alavesc (1464), Olovescum (XVI siècle), La Louvee (1790), La Louvesc (XIXe siècle), Lalouvesc (fin du XXe siècle).

La Préhistoire

Des haches de pierre polie ont été trouvées près du lac (aujourd’hui comblé pour aménager la place du même nom).  Cela indique une présence humaine sur le site de Lalouvesc au Néolithique (vers 8000 av. J.-C.).

Au Chirat Blanc, une dizaine de km au nord de Lalouvesc, on trouve une enceinte ovale d’environ 250 mètres de long, construite en partie par l’homme. À l’intérieur de l’enceinte, on reconnaît des fonds de cabanes carrés ou ronds de 3 à 4 mètres de diamètre. Cet oppidum fortifié a été occupé entre le Premier Age du Fer (725-480 avant J.C.) et le Second (130-30 avant notre ère). C’était un centre d’habitation et d’échanges commerciaux sécurisé grâce à la topographie : un sommet rocheux de plusieurs hectares bordé à au sud et à l’ouest par des falaises rocheuses (au-dessus du village de Saint Symphorien et du haut de la vallée du Nant).
Image : Plan de l’oppidum du Chirat Blanc au XIXe siècle (A.Boudon-Lashermes, Archives départementales de l’Ardèche) 
Informations sur le site des Amis de Veyrines.

La Période Gallo-romaine 

Comme l’indique le Père de Curley, « L’histoire primitive de Lalouvesc est obscure comme les bois qui entourent le village … Pendant longtemps elle ne se distingue pas de l’histoire générale des Helviens ». Les Helviens (en latin Helvii) sont un peuple gaulois situé dans le sud du Vivarais qui apparait dans l’Histoire lors de la conquête romaine de la future Gaule Narbonnaise.

50 av. J.C., après la conquête de la Gaule, Jules César créa la « Quinta alaudae », aussi connue comme « Legio Gallica », une légion composée uniquement de gaulois qui furent faits citoyens romains.  Alauda ou Alouda est le nom latin de l’alouette et dérive du celtique (al : qui s’élève et chweld : chant => alwede : qui s’élève en chantant). Le surnom de la légion, Alaudae, ferait référence à la coutume de certains gaulois de porter des ailes d’alouettes sur leur casque et souligne l’origine des soldats, tout comme son autre surnom « Quinta Gallica ».
Le nom de “Legio Alaudae” est attesté par Pline (Pline, Histoire Naturelle, XI, 121), Suétone (César, 24), et Cicéron (Ad Atticum, 16,18, 2Pline, Histoire Naturelle,XI, 121: “Un petit oiseau, appelé jadis galerita à cause de sa huppe, a reçu depuis le nom gaulois d’alaude, nom qui a été donné même à une légion.” Suétone, Vie des douze Césars, César, 24: “Il [César] ajouta d’autres légions à celles qu’il avait reçues de la république, et il les entretint à ses frais. Il en forma même, dans la Gaule Transalpine, une dernière, à laquelle il fit prendre le nom gaulois d’Alauda, qu’il sut former à la discipline des Romains, qu’il arma et habilla comme eux, et que, dans la suite, il gratifia tout entière du droit de cité.”
Son emblème était l’éléphant, symbole inhabituel pour une légion levée par Jules César : il lui fut conféré en 46 av. J.-C. pour souligner la bravoure dont elle avait fait preuve à la bataille de Thapsus (aujourd’hui Ras Dimass, en Tunisie) où elle eut à combattre contre les éléphants des ennemis de César.

Monnaie de l’empereur Claude montrant les insignes des légions V Alaudae (noter l’alouette) et VIII Augusta. Source : Wikipédia

Un « alauda » était un soldat de ce régiment d’élite. Une hypothèse est que l’un d’eux, devenu vétéran, reçut une concession de terre qui porta son nom : Alaudacum ou Alaudiscum (villa d’Alauda) devenue La Louvesc. Une autre hypothèse est que la tour de l’ancien poste romain de la légion « Quinta alaudae » qui gardait le passage de La Louvesc soit à l’origine du nom du village. Mais Alaudiscum, d’après du Cange (auteur d’un dictionnaire de latin médiéval), pourrait aussi dériver de « alaudis », qui désigne un fond de « terre libre de toute imposition » ou franc alleu.
Les Romains, traçant la route de Lyon à Marseille, ouvrirent à Vienne un embranchement vers Le Puy qui allait d’Annonay au Tracol du Puy. Dans un article de M-C Chavarot (1986), on trouve également une référence à un chemin romain allant de Serrières au Velay en passant par Satillieu et Lalouvesc. On a retrouvé dans le quartier de La Vialette des pavés témoignant de l’existence d’une ancienne voie romaine. Le nom de La Vialette viendrait d’ailleurs de « Via Lata », nom de la voie romaine qui allait à St. Agrève.
A noter que la Quinta Alaudae fait en France l’objet du groupe de reconstitution « Pax Augusta » qui a choisi de faire revivre cette unité, en choisissant deux périodes de son existence : la Guerre des Gaules avec des tenues typiquement tardo-républicaines, et le règne d’Auguste.

… à suivre. Dans le prochain Bulletin : « Le Moyen-Âge et du XIVe au XVIIe siècle ».

De toutes nos forces pour le camping

Comme mentionné dans le bulletin précédent, un groupe de travail s’est réuni pour organiser la rénovation du camping. Aucune décision n’a encore été prise, mais la discussion a permis de faire émerger des idées. En voici quelques-unes, elles seront débattues dans une deuxième réunion du groupe avant Noël pour une mise en place de la logistique nécessaire à partir du début de l’année prochaine.

Nivelage du terrain. Le terrain d’accueil des tentes et des caravanes, après le sanitaire principal, sera nivelé, de la terre sera apportée et un ré-engazonnage sera effectué. Ce premier chantier doit être réalisé dès maintenant. Il commencera très prochainement.

Achats d’hébergements supplémentaires. La demande d’hébergement pour le camping est actuellement très supérieures à l’offre que nous pouvons proposer, offre qui mériterait de plus d’être rénovée et actualisée pour correspondre aux normes actuelles. Plusieurs hypothèses ont été passées en revue : achat de mobil-homes d’occasion (une veille est effectuée, rénovation des cabanes perchées lorsque le dossier juridique sera complètement bouclé et surtout achat d’une ou plusieurs tentes cabanons à ossature bois ou “lodges canadiennes” (voir photo) qui peuvent accueillir une famille de 5 personnes avec une petite cuisine équipée et même un poêle à bois.

Animation pour les enfants et bistrot. Les familles souhaitent aussi trouver sur place une animation pour les enfants et un coin buvette convivial pour pouvoir échanger entre amis. Dans l’ancien espace cabanes perchées, il existait un point d’entrée, une construction en bois qui pourrait permettre d’accueillir cette logistique. La partie bistrot (ventes de glaces et boissons non-alcoolisées) pourrait être confiée à un ou plusieurs commerçants du village s’ils sont intéressés. Pour la partie animation pour les enfants, entre les découvertes natures, le mini-golf, les poneys, etc. Les possibilités ne manquent pas. Il reste à trouver une structure ou des individus pour les encadrer. Si ces idées vous intéressent et si vous souhaitez vous y investir, contactez la Mairie au plus tôt.

Chantiers de réparation (journées citoyennes et financement participatif). Nous l’avons suffisamment répété. L’ensemble du camping mérite de nombreuses réparations. Les employés municipaux pourront en assumer une partie, mais il faudra tous retrousser nos manches pour que le camping puisse être à la hauteur de l’image que nous souhaitons donner du village à la saison prochaine. Pour cela nous allons définir des chantiers précis et ciblés, recruter des chefs de chantiers volontaires et leur équipe pour pouvoir avancer efficacement au printemps. Tout le monde sera sollicité : petits et grands, associations et citoyens, commerçants et artisans au cours de “journées citoyennes”. Ceux qui ne pourront pas y participer directement, parce que absents ces jours-là, mais qui sont attachés au village, au bien être de sa population et de ses estivants, pourront s’associer à l’opération collective par un système de financement participatif dont l’objet sera ciblé sur l’achat d’équipements (p. ex. pour équiper un city park). C’est donc toute une organisation qui doit embarquer tout le monde. Elle sera présentée plus en détail au début de l’année prochaine.

Suivi

La neige, le soleil et… la mer

Lever de soleil sur Lalouvesc, photo prise par Aurélie Desbos le 5 décembre 2020

Le cadeau branché en 2020 : des Babets !

Soyez branchés ! Pour cette fin d’année, offrez des Babets à vos proches et vos connaissances. C’est un cadeau astucieux. Il est original et fera plaisir. Il soutient le commerce local et il incite vos proches à venir vous voir à Lalouvesc (car ils ne pourront les dépenser que dans le village). Et, en plus, qui sait ? Bientôt ces billets seront collectors ! Si vous louez un gîte ou une résidence, vous pouvez aussi en offrir à vos locataires, c’est un cadeau de bienvenue sympathique.

Vous pouvez acheter vos Babets à la Mairie par billet de cinq Babets. Si vous n’êtes pas présents sur le village, vous pouvez aussi vous en procurer en envoyant un chèque à la Mairie. Dans ce cas n’oubliez pas de préciser l’adresse où les Babets doivent être envoyés.

Dès la semaine prochaine, tous les seniors résidant à Lalouvesc recevront le cadeau de Noël de la Mairie, soit cinq billets de cinq Babets (= 5 X 5 €uros) à dépenser dans les magasins du village.

Rappel : les Babets sont des bons d’achats que les commerçants du village qui les reçoivent de leurs clients vont ensuite échanger contre des €uros à la Mairie. Tout est expliqué dans un ancien bulletin.

Les décorations de Noël arrivent

La neige a retardé l’installation. Mais on s’active dans les coulisses…

Dernière minute – Dernière minute – Dernière minute – Dernière minute – Dernière minute – Dernière minute –

On nous signale que le Comité des fêtes a bravé la neige pour installer les décorations du square de la Place du Lac. Lalouvesc est déjà en fêtes et n’hésitez pas à faire un vœu en passant sous l’arche et en allant accrocher votre ruban sur l’arbre à souhaits ! Voir le diaporama ci-dessous :

Solution du rébus

Solution du rébus inclus dans le bulletin de la semaine dernière : DÉCORONS LALOUVESC POUR NOËL.

Courrier des lecteurs

Nous avons reçu ce courrier :

Bonjour à tous,
Merci beaucoup pour les bulletins d’informations qui sont lus jusqu’en Nouvelle-Zélande ! J’apprécie beaucoup de voir toutes les choses qui sont faites, et qui se passent à Lalouvesc.
Bonne continuation et Joyeuses Fêtes de fin d’année.
Aurélie

Réponse :
Merci beaucoup pour votre sympathique message.
Que diriez-vous de faire un petit article sur un sujet de votre choix en Nouvelle Zélande, qui pourrait intéresser les Louvetonnes et Louvetous de l’intérieur et de l’extérieur ? Il n’a pas besoin d’être long, une petite page, avec 2 ou 3 photos.
Les statistiques de consultations montrent que ce bulletin est lu aux États-Unis, Pays-Bas, Portugal, Allemagne, et bien d’autres pays encore. Ce serait formidable si la diaspora louvetonnes alimentait des correspondants à l’étranger, nous donnant des nouvelles et leur point de vue dans le bulletin.
C’est l’occasion de donner un retour sur la consultation du site Lalouvesc.com, qui a fortement augmenté depuis les dernières élections. On trouvera ci-dessous le nombre de vues par pays depuis un trimestre.

Le confinement en chansons

Confinement…, reconfinement…, c’est long, parfois pénible. Pour alléger le fardeau et faire passer le temps plus vite, n’oublions pas de rire ou de chanter. Bien des artistes proposent des spectacles en ligne. Le confinement a été l’occasion de découvrir d’étonnants talents. Parmi bien d’autres, nous vous présentons ci-dessous, deux enregistrements des Goguettes.
Le premier pour s’émouvoir, le second pour sourire.

Et pour un aperçu de leur humour décalé :




Bulletin Hebdo-confinement n°4 – 28 novembre 2020

4. Embellir

Dans ce bulletin, vous pourrez repérer les pelouses sèches de la Commune, réservoirs de biodiversité et de beauté, vous verrez comment petits, grands et ainés participent à la décoration du village pour que la fin de l’année y prenne vraiment un air de fête, malgré la morosité de l’actualité,. Vous découvrirez aussi un document historique rare, déniché par un habitant du village, et toujours plein d’autres choses encore.

Si vous disposez d’une imprimante, vous pouvez imprimer chez vous un exemplaire papier grâce à ce fichier pdf (cliquer) et le passer à ceux qui ne disposent pas d’une connexion internet. Mais la version papier sera toujours moins riche que la version en ligne qui comprend des liens, des diaporamas et des vidéos.

Sommaire

Le mot du Maire
Actualité de la Mairie

Réfléchir aux emprunts et remboursements
Confinement toujours, les nouvelles mesures
Groupe de travail sur le camping
Zoom

Pelouses et biodiversité à Lalouvesc
Un joyeux Lalouvesc pour Noël, malgré tout
Les calendriers et paniers de Noël de l’école
Une attestation de déplacement en 1720
Suivi
S’inscrire dans un mouvement plus large
Courrier des lecteurs
Rébus

Le mot du Maire

Bonjour à toutes et à tous,

Nous avons reçu de la part du gouvernement des signes de diminution de la diffusion du virus, ce qui permet d’entrevoir pour la fin d’année un petit peu plus de liberté à tous, nous permettant ainsi de partager les bons moments de Noël auprès de nos familles respectives. Cela réconfortera une grosse partie d’entre nous, partageons ce moment de bonheur modestement, restons raisonnables, évitons les gros rassemblements.
La décoration de Noël de notre village est en bonne voie, beaucoup d’entre vous se sont mobilisés pour nous aider, je suis très fier de cet élan de solidarité qui caractérise vraiment notre village.
Je vous rappelle que Bulletin est aussi le vôtre. En plus des informations municipales, il accueille les articles ou informations proposés par les associations ou les lecteurs attachés au village. N’hésitez pas à envoyer vos remarques, y compris critiques, textes, informations, documents, photos, clins d’œil à l’adresse de la Mairie : mairie@lalouvesc.fr, vous contribuerez ainsi activement au bien-être du village.
Les consultations en ligne du Bulletin Hebdo-confinement s’élèvent entre 250 à 350 selon les numéros, auxquelles il faut ajouter une vingtaine de numéros distribués sur papier par la Marie à ceux qui n’ont pas de connexion. C’est donc un important outil d’échanges et de partage.
À bientôt, au plaisir de vous rencontrer, n’hésitez pas à nous solliciter sur n’importe quel sujet, nous sommes là pour vous renseigner et aider.
Recevez mes salutations les plus dévouées.

Jacques Burriez, Maire de Lalouvesc

Actualités de la Mairie

Réfléchir aux emprunts et remboursements

Des contacts ont été pris avec des établissements bancaires pour renégocier la dette actuelle et réaliser les emprunts indispensables aux investissements prévus et à venir. L’objectif est d’avoir une discussion globale pour ne pas alourdir les charges de remboursements tout en profitant des taux intéressants actuels.
Bien entendu, tout emprunt doit faire l’objet d’une délibération du Conseil avant d’être signé.

Confinement toujours, les nouvelles mesures

A partir de ce samedi 28 novembre, le confinement est allégé. Voici les nouvelles mesures :

  • Maintien du système d’attestation dérogatoire pour les déplacements impérieux avec maintien du télétravail quand cela est possible ;
  • Autorisation des activités physiques et des promenades dans un rayon de 20 kilomètres et pour une durée maximum de 03h00 ;
  • Autorisation des activités extra-scolaires en plein air ;
  • Ouverture des commerces et services à domicile jusqu’à 21h00 dans le cadre d’un protocole sanitaire stricte dont les librairies, les disquaires ou encore les bibliothèques.
  • Pour télécharger la nouvelle attestation cliquer ici, si vous préférez la remplir en ligne c’est là. Vous pouvez aussi vous en procurer à la Mairie.

La fin du confinement est prévue pour le 15 décembre, si toutefois les conditions sanitaires le permettent.

Groupe de travail sur le camping

Comme prévu un groupe de travail réunissant quelques élus et quelques non-élus (Véronique Petit, Alain Chatagnon, Thomas Couette), s’est retrouvé pour réfléchir à la rénovation du camping. Compte-rendu dans le prochain bulletin.

Zoom

Cette semaine nous présentons le second volet de l’enquête sur les “pelouses sèches” qui repère celles situées sur le territoire de la Commune, le lancement de l’opération “décorations de Noël” dans le village et celui des calendriers de l’école et enfin, Paul Besset, nous présente un document rare du XVIIIe siècle qui n’est pas sans rapport avec l’actualité que nous subissons.

Pelouses sèches et biodiversité à Lalouvesc

Dans un précédent bulletin, l’association Rives Nature définissait ce qu’était une pelouse sèche avec toute la biodiversité que ce milieu offrait et expliquait que ces milieux se raréfiaient du fait des changements des pratiques agricoles et de l’abandon des parcelles peu intéressantes pour l’agriculture conventionnelle. Vous allez aujourd’hui découvrir où se trouve cet habitat dans notre Commune. En effet, le SCOT des Rives du Rhône inventorie depuis 2012 les pelouses sèches. Cette année l’étude se déroulait sur la communauté de communes du Val d’Ay.

Sept pelouses ont été identifiées sur la commune de Lalouvesc. Lalouvesc accueille notamment des pelouses particulières, liées à l’altitude et au niveau trophique bas des sols (sol peu riche, oligotrophe) : les pelouses acidiclines oligotrophes (en orange sur la carte), ces deux pelouses sont particulièrement riches et à enjeux. D’autres pelouses plus typiques de l’ouest du Massif Central sont également présentes sur la commune, les pelouses à Fétuque d’Auvergne (en jaune sur la carte). Deux espèces intéressantes ont été observées, la Pie-grièche écorcheur, à proximité du bourg, et l’Orchis grenouille, sur les pelouses situées vers le Besset.
Le discret Orchis grenouille ou Satyrion vert se rencontre sur les pelouses oligothophes de montagnes.

Les pelouses du secteur du Besset

Ces parcelles agricoles présentent un bel ensemble de milieux, riches en espèces végétales :

  • des zones à Sphaignes (mousses aquatiques constituant les tourbières) ;
  • des prés humides ;
  • des pelouses acidiclines oligotrophes à Nard raide ;
  • des prés pâturés.

Pré humide du Besset, encadré de pelouses acidiclines

Les pelouses au sud-ouest du bourg, le long du Val d’or

Dans ces prés situés à proximité du bourg de Lalouvesc, le long du Val d’or, on retrouve également des mosaïques de milieux intéressants :

  • un pré pâturé au sein duquel se retrouvent de petites surfaces de pelouses oligotrophes ;
  • une zone humide encore bien préservée au nord ;
  • un système bocager avec des landes à genêts et des fourrés, habitats de la Pie-grièche écorcheur.

Les pelouses autour de la ferme de Bobignieux

C’est dans ce secteur de la commune que les pelouses à Fétuque d’Auvergne sont bien représentées. La carte permet de remarquer que ces parcelles ont tendance à s’enfricher. A l’inverse, certaines parcelles (notamment au nord-ouest) subissent un pâturage ovin trop intensif qui dénature le sol et favorise certaines espèces comme le Séneçon à feuilles d’Adonis.

Pelouse à fétuque d’Auvergne

Un joyeux Lalouvesc pour Noël, malgré tout

Malgré la morosité ambiante et la fin d’année qui pourrait encore être difficile, Lalouvesc veut rester joyeux, le montrer et le faire savoir !
En réponse à l’appel du Maire dans le dernier bulletin, plusieurs villageois et le Comité des fêtes ont répondu présents avec enthousiasme pour décorer le village à l’occasion des fêtes de fin d’année. Aujourd’hui trois espaces sont prévus pour recevoir les décorations imaginées et réalisées par toutes et tous, la thématique principale sera le bois et la forêt : sur le square de la Place du lac avec en vedette un “arbre à souhaits”, devant la Mairie avec des sapins et une cabane, sur la Place Marel avec des bougies géantes. Les illuminations seront posées dans les rues au cours de la semaine du 8 décembre. De son côté Georges Ivanez va installer et décorer un grand sapin devant l’EPHAD à la vue de tous les pensionnaires.
Il est prévu une sonorisation de la rue principale tous les dimanches matin à partir de 11h. Des chants de Noël seront diffusés. Un appel est lancé aux chanteuses et aux chanteurs, ainsi qu’aux musiciens pour une animation en direct ! Tous sont bienvenus pour mettre la main à la pâte, mais pour une bonne organisation, il est préférable de passer par les associations qui peuvent contacter la Mairie pour coordonner leurs efforts. Chacun peut, et doit, décorer son domicile. Il est demandé aussi aux commerçants de faire un effort particulier cette année.
Et nos ainés ont devancé l’appel :

Calendriers et paniers de Noël de l’école

Les plus jeunes ne sont pas en retard, non plus….

L’association des parents d’élèves l’APEL de l’école Saint Joseph se mobilise en cette période de crise sanitaire afin de palier aux événements extérieurs qui sont annulés pour cette fin d’année. Nous essayons de trouver de nouvelles idées pour pérenniser les actions de l’association au profit de l’école.
Comme chaque année, nous avons organisé la vente de calendriers, puis nous avons fabriqué des paniers de Noël entièrement fait main par les élèves de l’école.
Ce panier se compose d’une décoration “land-art” à partir de bois et pierre, d’un photophore, d’un marque page et d’une carte de vœux faite à l’aquarelle. Le tout au prix de 8 euros, que vous trouverez au Vival ou à la pharmacie de Lalouvesc. Vous pouvez aussi les commander auprès de l’APEL à l’adresse : apel.lalouvesc@gmail.com.
D’autres événements sont à venir tout au long de l’année scolaire.

Lauréline Narboni,
Présidente de l’APEL.

Les épidémies d’hier et d’aujourd’hui

Paul Besset nous a partagé une de ses jolies découvertes : une attestation de déplacement établie en 1720 au sieur Alexandre Coulomb, consul, âgé de 28 ans, de taille “médiocre” (sic), au moment de l’épidémie de la peste. A l’époque enfreindre le confinement n’était pas puni d’une amende de 135 €, mais de la peine de mort !
Il nous rappelle que les épidémies et les mesures draconiennes qui les accompagnent pour en limiter les dégâts ne datent pas d’hier et que leur ravage fut autrefois bien plus lourd…

Les épidémies il y en a eu beaucoup dans le passé. Elles n’ont pas attendu la mondialisation. On remarque que la diffusion des agents pathogènes est souvent due aux soldats, aux guerres et aux marchands.
Panorama des grandes pandémies historiques qui ont touché l’Europe et la France :
– 430-426. La “peste d’Athènes” qui est plutôt une fièvre typhoïde, en pleine guerre du Péloponnèse,  occasionna environ 200 000 morts à Sparte, soit le tiers de la ville.
– 165-166. La “peste Antonine” qui est une épidémie de variole, durant la guerre des romains contre les Parthes. Estimation 10 millions de morts.
– 541-767. La peste de Justinien d’origine supposée chinoise, véhiculée par les marchands de la route de la soie. Les historiens estiment à 25 000 000 de victimes dans le bassin méditerranéen.
– XIVe. La peste noire arrivée de Chine par la route de la soie, diffusée par les Mongols dans leurs conquêtes de l’Occident (Cafa), elle a tué 30% à 50% des habitants de l’Europe.
– 1564. Fait anecdotique! C’est en fuyant l’épidémie de peste sévissant à Lyon que Catherine de Médicis et son fils Charles IX se réfugient au château de Roussillon. Le roi signe l’Édit de Roussillon fixant le début de l’année au premier janvier.
– 1720. La peste de Marseille, importée par un bateau marchand, occasionne la mort de 30 000 personnes à Marseille, se répand en Provence, en Languedoc, en Gévaudan, remonte la vallée du Rhône où Viviers est atteint. L’épidémie aurait fait 120 000 décès Marseille compris.
– 1826-1832. Le choléra, débarqué à Calais, 100 000 personnes décèderont de la maladie.
– 1870-1871. La variole, en pleine guerre franco-prussienne, 120 000 soldats français malades, ce qui a contribué à affaiblir l’armée française et diffuser la maladie en Allemagne et en Suisse. L’OMS a déclaré cette maladie éradiquée en 1980.
– 1918. La grippe espagnole débarquée en France avec les troupes américaines venus combattre en France. Elle a tué 20 à 30 millions d’habitants de l’Europe. (par comparaison, on estime à 18.6 millions victimes directes de la guerre)
– 1956-1957. La grippe asiatique 100 000 morts dans l’Hexagone.
– 1980-aujourd’hui. Le sida, au plus fort de l’épidémie, en 2000, 2 millions de personnes décèdent dans le monde.
– 2020. Covid-19….

Paul Besset

La seconde vague en Ardèche

Ce rappel historique se conclut par l’épidémie du Covid 19. C’est pour nous l’occasion de faire le point.

Comparaison de l’évolution des hospitalisations liées au Covid-19 entre l’Ardèche et la France

Attention ! Le schéma ci-dessus ne précise pas le nombre des hospitalisations liées au Covid-19, mais leur évolution comparée entre le département et l’ensemble du pays depuis un même point de départ en mars dernier. Il montre les deux vagues de l’épidémie. On se rend compte que l’épidémie avait disparu en Ardèche dans le courant de l’été, alors même que le département accueillait de nombreux touristes dans la même période. Inversement, il y a un eu brusque redémarrage à partir d’octobre, coïncidant avec la rentrée universitaire et scolaire. De quoi nous faire réfléchir.
La courbe ne montre pas l’infléchissement récent de l’épidémie car il faut quelques jours pour entrer les données.
Il y a actuellement 211 hospitalisations liées au Covid-19 en Ardèche.
Source : Geodes – Santé publique France

Suivi

S’inscrire dans un mouvement plus large

“Pour les citoyens, le pacte vert pour l’Europe doit être une réalité à sentir, à voir et à vivre. Par exemple, grâce à un secteur de la construction qui utilise des matériaux naturels comme le bois ou le bambou. Ou grâce à une architecture qui adopte des formes et des principes de construction proches de la nature, qui tienne compte d’emblée des écosystèmes, et qui permette et prévoie la durabilité et la réutilisabilité.
Le nouveau Bauhaus européen doit également tirer parti de l’autre grande tendance révolutionnaire de notre siècle. La numérisation change de plus en plus notre façon de penser et d’agir. À l’avenir, les maisons, les établissements et les villes fonctionneront mieux grâce à leur «double numérique». Les simulations informatiques permettront d’améliorer les décisions de conception en matière d’utilisation efficace des ressources, de réutilisabilité ou d’effet sur l’environnement et le climat local. L’objectif est de rendre les villes neutres sur le plan climatique et plus vivables.

Je souhaite que le nouveau Bauhaus européen soit à l’origine d’un mouvement créatif et interdisciplinaire qui élabore des normes tant esthétiques que fonctionnelles, en synergie avec les technologies les plus avancées, l’environnement et le climat.”
Extrait de : Un nouveau Bauhaus européen : tribune de la présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, 15 octobre 2020.
Image : logo du Bauhaus,créé en 1922 par Oskar Schlemmer. Le Bauhaus est un célèbre mouvement international de designers né dans l’entre-deux guerres (pour plus d’infos).

Pourquoi mettre cette citation dans notre Bulletin ? Sans évidemment nous comparer avec un mouvement qui nous dépasse largement, il est rassurant de constater que nous allons dans la bonne direction. Avec le lancement d’un écolotissement révisé, le projet d’un site web durable et économe en énergie, le projet d’un de jeu-monument, Lalouvesc cherche, modestement avec ses petits moyens, à son échelle, à s’inscrire dans un avenir souhaitable tel qu’il est dessiné par la Présidente de la Commission européenne.

Courrier des lecteurs

Nous avons reçu ce courrier :

Bonsoir.
Je vous adresse ce mail suite à la publication du bulletin hebdomadaire n°3 concernant la rénovation des habitations.
La nouvelle équipe municipale n’a pas autre chose à faire que de faire chier les habitants avec des sujets totalement sans intérêt.
Je pense qu’il y a plein d’autres choses à mettre en place et à faire et d’autres bâtiments à rénover ( le balcon de la famille Huchet, le bâtiment de la famille Brunel, l’hôtel Beauséjour et j’en oublie sûrement) pour que le village soit “attractif” et donne envie de s’investir pour le faire évoluer.
Vous ne pensez pas que l’absence d’un vrai bureau de poste, un distributeur de billet, l’entretien des espaces verts (trou au milieu de la place du lac), l’absence total d’animation, les cabanes dans les arbres et j’en oublie certainement beaucoup soit des choses beaucoup plus importantes qu’un volet de protection un peu abîmé qui est en place les seuls mois de l’année où il ne se passe absolument rien dans le village.
Merci de faire passer les information à qui de droit.
Salutations.
Alexis Maisonnas.

Réponse : Merci pour vos remarques. Voici quelques réponses à vos interpellations.
Vous pointez quelques maisons à rénover. C’est justement pour cette raison que nous avons donné les liens permettant de demander des aides. La Mairie ne peut intervenir sur les espaces privés. Concernant les autres éléments que vous avez signalés, nous nous en occupons. La nouvelle équipe n’est en place que depuis 5 mois. Déjà beaucoup de réparations ont été effectuées. Bien d’autres sont prévues d’ici l’été. Espérons qu’elles sauront répondre à vos inquiétudes. Mais la bonne tenue du village est aussi de la responsabilité de chacun de ses habitants.

Rébus

Solution dans le prochain Bulletin




Bulletin Hebdo-confinement n°3 – 21 novembre 2020

Hebdo-confinement 2 – Habiter à Lalouvesc

Pour habiter confortablement à Lalouvesc, on peut construire, acheter un appartement ou une maison ou encore rénover son logement, ce bulletin privilégie l’immobilier dans le village avec des informations bien utiles. Le logement doit être une priorité pour l’attractivité d’un village. Vous y trouverez aussi les dernières avancées à la Mairie et quelques autres nouvelles.

Si vous disposez d’une imprimante, vous pouvez imprimer chez vous un exemplaire papier grâce à ce fichier pdf (cliquer) et le passer à ceux qui ne disposent pas d’une connexion internet. Mais la version papier sera toujours moins riche que la version en ligne qui comprend des liens, des diaporamas et des vidéos.

Ce Bulletin est aussi le vôtre. Il accueille les articles ou informations proposés par les associations ou les lecteurs attachés au village. N’hésitez pas à envoyer vos remarques, textes, informations, documents, photos, clins d’œil à l’adresse de la Mairie : mairie@lalouvesc.fr, vous contribuerez ainsi activement au bien-être du village.

Sommaire

Le mot du Maire
Activités de la Mairie

Accueil d’une stagiaire
Après l’Agence postale, la Bibliothèque
Camping
Élagage, bucheronnage, recyclage
Site Web
Zoom
Acheter, construire, rénover
Jouer et inventer
Suivi
Naissances à la ferme du Crouzet
Traductions
Construire un jeu-monument (puzzle)

Le mot du Maire

Bonjour à toutes et tous,

L’élagage touche à sa fin, le village a retrouvé une physionomie plus nette, plus saine, nous avons eu de la chance il a fait très beau.
À ce jour, déjà pas mal de Louvetonnes et Louvetous se sont mobilisés pour les décorations de Noël. N’hésitez pas à prendre contact avec l’équipe du Conseil municipal si vous êtes intéressés, pour participer à notre action « déco de Noël ».
Comme tous les ans, une modification de sens de circulation en vu de la période hivernale a été effectuée dans le centre bourg. Rue pré du Moulin : double sens. Rue chemin neuf : sens unique à la descente. Désormais cette modification restera fixe, été comme hiver.
Pour les personnes les plus vulnérables, souvent seules, nous avons mis en place un suivi régulier. Si toutefois nous avions oublié quelqu’un, n’hésitez surtout pas à prendre contact avec la Mairie pour le signaler.
Continuez à bien vous protéger et respecter toutes les consignes sanitaires, il ne faut pas se relâcher, il en va du bien-être et du respect de toute la population.
Je vous souhaite une bonne semaine, notre Président doit nous donner des informations plus précises quant à l’organisation de la fin de l’année, souhaitons que les nouvelles soit bonnes.

Amicales pensées à toutes et à tous.

Jacques Burriez, Maire de Lalouvesc

Activités de la Mairie

Comme toujours, nous commençons ci-dessous par quelques nouvelles des travaux en cours du côté des élus et des employés municipaux.

Accueil d’une stagiaire

Nous sommes heureux d’accueillir à la Mairie une stagiaire pour deux mois. Léa Daïfi a 17 ans, elle habite St Bonnet le Froid et est actuellement en Bac Pro accueil. Bienvenue à elle.

Après l’Agence postale, la Bibliothèque

Les travaux se poursuivent dans le pôle Mairie. L’aménagement de l’Agence postale a été apprécié et les clients sont satisfaits. C’est maintenant au tour de la Bibliothèque de passer aux finitions. Le local de la Biblio’Chouette devrait être terminé pour la fin du mois. Le temps de ranger les livres et elle pourra rouvrir dans ses habits neufs, accessible directement par la rue dans le mois de décembre.
Quant à la grande salle du conseil, elle avance aussi. Il y aura peut-être une surprise sur un mur… déjà le conseil a décidé qu’on ne voterait plus au CAC, mais bien à la Mairie, comme c’est naturel.

Camping

Les réflexions et les contacts pour rénover le camping avancent bien autour des réparations, des nouveaux services, des possibilités et des moyens à mettre en œuvre. Il reste encore quelques interrogations. Un groupe de travail réunissant élus et non élus va se réunir pour lancer les premières initiatives. Bientôt des nouvelles dans un prochain bulletin.

Élagage, bucheronnage, recyclage

L’élagage touche à sa fin. Le village a changé d’aspect.
Cet été un cèdre d’une cinquantaine d’année a du être abattu près de l’étang de Chante Ossel. La foudre avait sectionné une grosse branche, très près du tronc, faisant ainsi une énorme entaille qui allait sécher. L’arbre allait mourir et devenait dangereux. Pour s’en souvenir, nous réfléchissons à le réutiliser dans les décorations de Noël. Mais chut ! C’est une surprise pour le prochain bulletin.

Site Web

La venue des designers n’a pas pu se concrétiser à cause du confinement, mais les travaux sur le nouveau site web avancent grâce au télétravail. Dans un prochain bulletin nous vous présenterons l’arborescence (organisation des rubriques du site Web) et les premières pages réalisées. Celles-ci vont servir d’illustrations pour développer la thématique des sites web des villages au Salon des maires qui se tient la semaine prochaine.
Le site sera testé dans le courant du mois de décembre. Nos designers nous rendront visite en janvier pour le finaliser et discuter des problématiques du numérique avec les habitants. Une rencontre avec Numerian, le syndicat mixte de l’Ardèche pour le numérique, est aussi prévue.

Zoom

Cette semaine, à l’occasion du lancement de l’écolotissement, nous vous proposons un zoom sur l’immobilier à Lalouvesc… Et puis aussi quelques mots sur le projet de “jeu-monument”, une fois l’hôtel Beauséjour rasé, il faudra bien y penser.

Acheter, construire, rénover

Lancement de l’écolotissement du Bois de Versailles

Après une analyse approfondie, il a été décidé au dernier Conseil municipal de relancer le projet d’écolotissement de l’ancienne municipalité en l’adaptant à notre politique et aux temps nouveaux. Nous bénéficions de l’étude solide réalisée par le géomètre et l’architecte qui étaient en charge du dossier. Ils ont bien voulu y apporter les modifications souhaitables et nous les en remercions. L’objectif de cet écolotissement est de concilier habitat individuel, préservation de l’environnement et espaces publics de qualité.
Le défi était double : rendre l’achat du terrain attractif sans grever les finances de la Commune, ni bien sûr dénaturer le projet initial d’en faire un lotissement exemplaire. Pour cela nous avons simplifié le règlement pour le rendre moins contraignant pour les futurs propriétaires, mais en gardant son esprit général. Nous avons fait chiffrer précisément les travaux d’aménagement. Nous avons imaginé des modalités prudentes pour l’emprunt indispensable au lancement des travaux. Et enfin nous avons décidé que ceux-ci ne démarreraient qu’une fois un minimum de quatre compromis de vente signés.
Maintenant il nous faut concrétiser les ventes. Les acheteurs potentiels qui s’étaient manifestés ont été contactés. Une page présentant précisément le projet est en ligne (cliquer ici) et un flyer a été réalisé. N’hésitez pas à contacter vos proches, vos amis, vos connaissances, à le faire savoir : il fait bon vivre à Lalouvesc et habiter ce quartier sera bientôt un “must” ! Le flyer est à votre disposition, soit en cliquant ici en Pdf, soit sur papier à la Mairie.

Le marché de l’immobilier à Lalouvesc

L’État a mis à disposition en accès libre les données des ventes immobilières sur toute la France. Ainsi plusieurs cartes sont disponibles sur Internet reprenant ces chiffres et permettant de naviguer par lieux ou par dates, comme on peut le constater, par exemple sur l’image ci-jointe.
Chacun a ainsi accès aux ventes qui se sont conclues, à leur type, leur surface et leur prix. Le site “Les meilleurs agents” propose aussi de comparer les prix de vente avec les prix actualisés aujourd’hui à partir d’une moyenne du marché. On y découvre un marché immobilier plutôt dynamique sur le village ces dernières années.
Pour accéder à la carte des biens vendus à Lalouvesc, cliquer ici.

Rénovez, c’est le moment !

Trop de propriétaires à Lalouvesc laissent leurs bâtiments sans entretien. C’est un très mauvais calcul, car la valeur de leur bien se dégrade au moment même où le marché de l’immobilier rebondit sur la Commune. C’est aussi un souci pour la collectivité : l’aspect général du village s’en ressent, et cela pèse sur la vie quotidienne des habitants et sur l’attractivité du village. Dès lors la Mairie doit intervenir, comme pour l’hôtel Beauséjour aujourd’hui et demain pour les maisons à l’entrée de la rue St Régis. C’est un coût supplémentaire à supporter par tous sans bénéfice pour les propriétaires.
Un sursaut paraît donc indispensable. Et le moment est opportun. Les aides de L’État à la rénovation énergétique se sont élargies. Même s’il est parfois fastidieux et compliqué de s’y retrouver, de remplir des dossiers, le temps passé à les démêler sera vite rentabilisé. Le dispositif MaPrimeRénov est maintenant accessible à tous les foyers, modulables suivant leur niveau de revenu. Les aides peuvent aller jusqu’à 90% du coût des travaux. Plusieurs possibilités s’offrent à vous : aller sur le site du Ministère de l’écologie ; aller sur le site gouvernemental dédié aux aides aux travaux de rénovation énergétique ; prendre rendez vous avec un conseiller de l’agence locale de l’énergie et du climat de l’Ardèche en remplissant le formulaire accessible sur le site. A noter que des aides sont aussi accessibles pour les locaux professionnels.
Petit truc supplémentaire : si vous faites agrandir votre maison ou si vous changez la destination d’une pièce (par exemple en transformant un garage en chambre), faites une déclaration auprès des impôts pour qu’ils appliquent une exonération de taxe foncière pendant deux ans après la fin du chantier.

Jouer et inventer

La démolition de l’hôtel Beauséjour se précise. Une échéance pour la fin du printemps paraît envisageable. Il faut préparer la suite. Le CAUE de l’Ardèche a entamé l’étude pour l’édification d’un jeu-monument. Un cahier des charges est prévu pour fin février prochain.
Pour avancer, les élus feront dès que les conditions le permettront une visite du Parc de Lorient dans la Drôme où a été prise la photo ci-jointe. Il rejoint, en effet, deux de nos préoccupations : il met l’accent sur le bois et la forêt et il a impliqué les habitants dans sa conception.
Courant décembre, vous serez sollicités pour répondre à quelques questions autour de ce projet et la participation des habitants devrait être intégrée explicitement au cahier des charges de la conception du jeu-monument.

Le CAUE travaille aussi sur notre idée de Gite-témoin en construction bois. A l’origine, il était prévu sur l’écolotissement. Mais ce dernier paraît rencontrer un certain succès auprès des acheteurs. Alors s’il ne reste plus de lot libre, pourquoi ne pas penser à un projet plus modeste sur le camping ?

Suivi

Naissances à la ferme du Crouzet

En ce moment, au Crouzet, c’est un peu la maternité ! Au mois d’octobre, il y a eu plus d’une dizaine de vêlage…
Et pour tout savoir sur la ferme du Crouzet, voir sa page Facebook.

Traductions

Comme promis, voici la traduction des mots du jeu de la semaine dernière :
aigua : eau
arvere : au revoir
baraban : pissenlit
Bondjou : bonjour
gabouille : gadoue, neige fondue
jacounasse : garnement, personne qui fait des bêtises
mouillancher : pleuvoir légèrement, pleuvoter
tabazut : fou, excité
appincher : épier, espionner
babet : pomme de pin
bombine : plat à base de pommes de terre
daille : faux
gouerre : récipient pour la pierre à aiguiser la faux
maouche : estomac de porc farci (plat ardéchois)
ratapenat : chauve-souris
taravelle : grosse mèche pour trouer le bois

Construire un jeu-monument

A vous de découvrir ce jeu-monument suisse qui nous a bien fait rire !




Bulletin Hebdo-confinement n°2 – 14 novembre 2020

Hebdo-confinement 2 – Actifs et solidaires !

Dans ce deuxième numéro de l’Hebdo de Lalouvesc, vous trouverez, actualité oblige, un entretien avec le Docteur Chieze sur la deuxième vague de la pandémie à Lalouvesc, quelques nouvelles de l’EPHAD et de la Lyre Louvetonne confinés, mais aussi les résultats du vote sur la “monnaie locale”, des nouvelles des pompiers, du pylône de télécommunications et bien d’autres choses encore dont, évidemment, l’activité de la Mairie. Même confiné, Lalouvesc reste toujours actif et solidaire !

Si vous disposez d’une imprimante, vous pouvez imprimer chez vous un exemplaire papier grâce à ce fichier pdf (cliquer) et le passer à ceux qui ne disposent pas d’une connexion internet. Mais la version papier sera toujours beaucoup moins riche que la version en ligne qui comprend des liens, des diaporamas et des vidéos.
Ce Bulletin est aussi le vôtre. Il accueille les articles ou informations proposés par les associations ou les lecteurs attachés au village. N’hésitez pas à envoyer vos remarques, textes, informations, documents, photos, clins d’œil à l’adresse de la Mairie : mairie@lalouvesc.fr, vous contribuerez ainsi activement au bien-être du village.

Sommaire

Le mot du Maire

Actualités de la Mairie
Subventions
Succès pour l’agence postale dès l’ouverture
Groupes de travail
Ecolotissement

Zoom
Pandémie : la deuxième vague
L’EPHAD, confiné mais accessible
La Lyre Louvetonne

Suivi
Cérémonie du 11 novembre
Les Babets ont gagné
Un nouveau camion pour les pompiers
4G : le permis de construire du pylône déposé
Succès dès l’ouverture pour l’Agence postale
Attention à l’influenza aviaire

Les mots louvetons et gagas cachés

Le mot du maire

Bonjour à toutes les villageoises et à tous les villageois,

C’est avec une grande tristesse que je commence cette lettre. Je tiens à présenter toutes mes condoléances à l’ensemble de la famille Deygas. Rémy nous a quitté, ce jour du 11 novembre, je le revois encore il y a un an, devant le monument aux morts, au garde-à-vous avec son drapeau au bout des bras, avec tous ses difficiles souvenirs dans les yeux… Aujourd’hui il n’est plus, emporté par cette terrible maladie. Toute ma gratitude et mes plus tendres pensées à l’ensemble de la famille. Cette maladie désastreuse est terriblement contagieuse, je vous en conjure, respectez les règles sanitaires, sortez le moins possible et toujours masqués, il faut encore tenir le coup quelques temps.
Je souhaite également un rapide rétablissement à notre ami Jacques Trébuchet qui est à l’hôpital et qui lutte dans ce difficile combat contre la maladie. J’accompagne de mes plus affectueuses pensées toute sa courageuse famille dans leur attente interminable. 
Nous continuons notre action, l’élagage des arbres est en bonne voie. Nous allons essayer d’apporter un soin tout particulier dans la décoration de Noël, nous en avons tous grandement besoin. Je sollicite l’ensemble de la population pour décorer leurs maisons, leurs balcons, leurs fenêtres, leurs arbres devant chez eux dans le jardin. Je compte sur les commerçants pour nous faire de belles vitrines de Noël. Il faut que notre village brille de tout son éclat en signe de pieds de nez à la morosité provoquée par cette terrible pandémie. Alors tous à vos décos, il nous faut une illumination de NOËL à l’image de la richesse touristique de notre village et à la qualité de sa population.

Lalouvesc un village volontaire !

Jacques Burriez, Maire de Lalouvesc

Actualités de la Mairie

Malgré les difficultés du moment, l’activité à la Mairie ne ralentit pas, même s’il faut modifier les procédures et réduire les réunions. Vous trouverez ci-dessous quelques-uns des éléments marquants de la semaine. Ajoutons que vendredi, avec l’aide de la gendarmerie qu’il faut remercier, un chien mordant a été éloigné du village.

Subventions

Les trois demandes de subventions déposées à la préfecture concernant les travaux d’aménagement de la Mairie, la réparation du cimetière et la démolition de l’hôtel Beauséjour ont été acceptées. Elles représentent chaque fois 35% du montant des travaux, soit un total de 96.000 €. C’est une très bonne nouvelle.
Nous attendons encore la réponse pour celles demandées à la Région soit 45% supplémentaires. Elle ne devrait plus trop tarder. Nous espérons pouvoir ainsi poursuivre les travaux déjà engager : le cimetière d’abord, puis l’hôtel Beauséjour.

Succès pour l’agence postale dès l’ouverture

Le 12 novembre, il y avait la queue à l’agence postale au premier jour d’ouverture. C’était le début, il a fallu s’ajuster un peu, tout le monde a été patient. Voilà donc une promesse électorale remplie et un service de poste plus pérenne pour la population.

Groupes de travail

Le confinement rend difficile la réunion de comités ouverts aux non-élus. Nous avons alors décidé d’organiser des groupes de travail thématiques avec chaque fois quelques élus et trois habitant(e)s du village non-élu(e)s, désignés par le Conseil. Les deux premiers groupes se réuniront la semaine du 16 novembre, l’un sur le plan de circulation et de stationnement du village, l’autre sur le camping et les journées citoyennes.
Des initiatives sont donc à prévoir prochainement sur ces deux sujets.

Ecolotissement

Parmi les votes importants du prochain Conseil, il y aura celui sur le projet d’écolotissement du Bois de Versailles. Plusieurs réunions se sont tenues dernièrement avec l’architecte et le géomètre chargés du dossier. Une évaluation précise des travaux d’aménagement a été réalisée et une nouvelle version du règlement est en cours de finalisation.
L’objectif est toujours de proposer un lotissement exemplaire par sa qualité et son respect de l’environnement, en mettant l’accent sur la filière bois, mais il ne faut pas engager la Commune dans une aventure trop risquée pour ses finances. Le coût de l’aménagement serait de 270.000 €. Pour ce genre de projet, il n’y a pas de subvention. Le coût doit donc être couvert par les achats des lots.
Plusieurs acheteurs potentiels ont manifesté avec insistance leur intérêt. Si le Conseil le décide, un dossier complet leur sera envoyé pour que les premiers compromis puissent être signés, une promotion dynamique sera réalisée pour compléter le plus rapidement possible les ventes des lots et les travaux d’aménagement seront engagés au printemps.

Zoom

Cette semaine, par force, le confinement se trouve aux premières loges de nos sujets. On trouvera ci-dessous un entretien avec le docteur Chieze, des nouvelles de l’EPHAD et quelques regrets d’une musicienne de la Lyre Louvetonne contrainte de ranger sa clarinette.

Pandémie : la deuxième vague

Comme pour le premier confinement, nous avons demandé à Didier Chieze, médecin de Lalouvesc, son avis sur la deuxième vague de la pandémie qui nous tient de nouveau confinés.

Entretien réalisé par Jean-Michel Salaün

JM. S : Y a-t-il des différences entre la première vague et la seconde ?
D. Chiese : la seconde vague est montée plus vite, mais il semble que l’on approche d’un palier. Les services de réanimation sont mieux organisés, mais malgré tout, il semble que 30 à 40% des interventions non urgentes ont du être repoussées.
Les règles de confinement sont plus légères, mais elles paraissent mieux respectées du moins à Lalouvesc. Il y a moins de personnes dehors et tout le monde est masqué. Mais évidemment dans les transports en commun, au travail, dans les lycées le virus circule. On constate aussi que beaucoup moins de maisons secondaires sont restées occupées : les enfants vont à l’école, souvent le travail se poursuit… et avec l’hiver, les maisons ne sont pas toujours bien isolées.
JM. S : Lalouvesc semble avoir été plus touché par la seconde vague que par la première, comment cela s’explique-t-il ?
D. Ch. : C’est assez mystérieux. Il est possible qu’il y ait eu beaucoup de mouvements en fin de saison et au cours des vacances de la Toussaint. En comptant Saint Pierre sur Doux, on compte au moins 25 cas de Covid 19. Il y en a aussi à Arlebosc, à Saint Félicien à St Romain d’Ay, dans le bassin d’Annonay. L’Ardèche a trinqué, mais aussi la Haute-Loire, la Loire, le Puy-de-Dôme…
JM. S : Quand peut-on espérer un déconfinement ?
D. Ch. : Le confinement sera sans doute prolongé, au moins jusqu’au 15-20 décembre. Tout le monde espère être libéré pour Noël, Quoi qu’il en soit, il ne faudra pas rater le déconfinement. Il faudra qu’il soit prudent et progressif et faire attention au moins jusqu’au printemps. Il peut encore y avoir une troisième vague, pas nécessairement aussi forte que les deux premières, et il ne faut pas oublier non plus que l’hiver est propice à d’autres maladies comme la grippe qui peuvent se combiner avec la pandémie du Covid 19 et peser fortement sur notre système de santé.

Quelques liens utiles
Guide pratique à destination des artisans, des commerçants, des restaurateurs et des indépendants
Attestations de déplacement
Informations Coronavirus du gouvernement

L’EPHAD confiné, mais accessible

Malgré ce nouveau confinement et les mesures qui en découlent, la vie continue à l’EHPAD !
Les animations avec Isabelle ont toujours lieu par petits groupes et les visios avec les familles redémarrent. A ce jour, les résidents circulent librement dans l’établissement et prennent leurs repas ensemble tout en maintenant la distanciation.
La situation sanitaire peut évoluer à tout moment mais actuellement il est possible de rendre visite à ses proches sur rendez-vous tous les après-midi du mercredi au dimanche. Nous espérons pouvoir conserver ce lien indispensable à tous, résidents comme visiteurs, aussi longtemps que possible et cela ne sera réalisable que si chacun respecte scrupuleusement les mesures en place.
Du bout de la rue, Saint Régis veille sur nos résidents et nous l’espérons pour longtemps encore !!

Nadège Bergeron

La Lyre Louvetonne, quelques répétions et puis…

Vendredi 9 octobre, c’était la reprise des répétitions pour la Lyre Louvetonne. 
Ces reprises ont été de courte durée. En effet, nous n’avons fait que deux répétitions suite à la nouvelle annonce du Président.
Nous avons quand même pu travailler et revoir quelques morceaux. Ce fut l’occasion pour les musiciens de se retrouver, tout en respectant les gestes barrières. Mais bien sûr, ce fut l’occasion de ressortir nos instruments qui ont eu le temps de prendre la poussière. Cette année a été difficile pour la Lyre. Beaucoup de sorties et de concerts ont été annulés.
Nous en sommes encore plus touchés, car tout cela recommence au moment de notre première sortie qui nous tient à cœur : la cérémonie du 11 novembre.
Cela est dur de ne pas pouvoir rendre hommage en cette journée si importante. C’est dur aussi pour tout le monde de ne pas entendre sonner les clairons suivis de la Marseillaise et de quelques morceaux. 
Pour le moment, toutes nos répétitions hebdomadaires sont annulées. Il est très difficile de prévoir pour l’instant des sorties, des concerts, la vente de nos calendriers, le concours de belote… 
Mais il y a plus important aujourd’hui que le loisir. Le soutien aux personnes malades. Le courage pour les familles des personnes décédées. Et bien sûr la fin de cette pandémie. 

Malgré tout cela, nous attendons avec impatience de pouvoir rejouer ensemble, mais surtout de pouvoir partager notre musique. Elle sera sûrement d’une grande aide pour oublier tous ces mauvais moments. 

Aline Delhomme
(photo OT, répétition du 17 juillet 2020)

Matthieu Fraysse avait eu la bonne idée de partager un concert de la Lyre pour soutenir notre moral pendant le premier confinement. C’est le moment d’y revenir. Bis (cliquer) !

Cérémonie du 11 novembre

Les Babets ont gagné

Il y a eu 37 votes exprimés dans le bulletin de la semaine dernière pour le nom de l’éventuelle future monnaie locale du village et le résultat est on ne peut plus clair. Babet = 35 votes ; Douglas = 2 votes, soit 94,59% pour le Babet ! Nous avons donc réalisé une maquette des billets que vous pouvez admirer ci-joint. Pour simplifier les calculs de monnaie, nous avons choisi la parité avec l’euro. Donc :

1 Babet = 1 Euro

Pour éviter les faux monnayeurs, chaque billet sera numéroté et sera tamponné au dos avec le logo et le cachet de la Mairie.
Ainsi comme cadeau de Noël, chaque Louvetonne ou Louvetou de plus de 65 ans aura droit à une planche de cinq billets de cinq Babets à découper, soit l’équivalent de vingt-cinq euros à dépenser chez les commerçants du village jusqu’à fin juin 2020. Ces derniers pourront ensuite se faire rembourser à la Mairie.
La distribution démarrera du 7 décembre à la Mairie.

Un nouveau camion pour les pompiers

Mardi 10 novembre, un nouveau camion est arrivé à la caserne des pompiers de Lalouvesc. C’est un CCFM, camion-citerne feu de forêt. C’est un camion plus récent. Il arrive du centre de secours de Largentière, il est équipé de l’autoprotection pour le feu de forêt (protection de la cabine et des roues en cas de prise par le feu). Il vient remplacer l’ancien camion de feu de forêt, qui sera soit réformé soit réhabilité pour que les pompiers puissent intervenir en toute sécurité.

4G : le permis de construire du pylône déposé

Une téléphonie mobile vraiment opérationnelle se fait toujours désirée sur Lalouvesc. Mais un petit pas vient d’être franchi : le permis de construire du pylône de SFR est affiché sur le terrain. Sa construction devrait commencer. Le pylône doit être installé au plus tard pour juillet prochain, mais on espère tous que ce sera bien plus tôt !
C’est l’occasion de faire le point sur les ondes et leur éventuelle nocivité. Les ondes, invisibles et impalpables, sont sources de peur et beaucoup de discours non-vérifiés circulent sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi, il est préférable de consulter des organismes indépendants, neutres, et peu perméables aux pressions.
Ainsi on pourra se référer à la fiche Wikipédia (cliquer) qui fait le tour de tous les arguments. Extrait de son introduction :
“Ces champs électromagnétiques, lorsqu’ils respectent les normes de sécurité, sont perçus par certains comme une « pollution électromagnétique » dangereuse pour la santé, alors que les études scientifiques de ces dernières années ne permettent pas de confirmer cette dangerosité.
En 2018, l’OMS déclare qu’un « grand nombre d’études ont été menées depuis deux décennies afin de savoir si la téléphonie mobile crée un risque potentiel pour la santé. À ce jour, aucun effet nuisible sur la santé causé par l’usage d’un téléphone mobile n’a été démontré. » Les impacts sur le très long terme de l’exposition au rayonnement électromagnétique issus des appareils modernes restent encore relativement méconnus.”
Par ailleurs, l’association UFC-Que Choisir a réalisé un important dossier sur le sujet, en voici l’introduction :
“Alors que les études scientifiques rassurantes s’accumulent à propos de l’innocuité des ondes de téléphonie mobile et du Wi-Fi, des associations tiennent un discours alarmiste, au risque d’amener les pouvoirs publics à adopter des mesures de protection aussi coûteuses qu’inutiles.” L’UFC a ainsi passé au crible les arguments de ces associations (cliquer ici).

Attention à l’influenza aviaire

Les mots louvetons et gagas cachés

Traductions dans le bulletin de la semaine prochaine…