Bulletin d’information n°3, septembre 2020

3. S’organiser

“Tout est possible ; rien est insurmontable ; il faut juste des idées et de la motivation !” nous dit la présidente du Trail des Sapins. Les Louvetous savent s’organiser et cela paye. Agence postale, cimetière, Beauséjour, etc. outre la gestion quotidienne d’une saison bien remplie et de ses aléas, les conseillers municipaux ont consacré le mois d’août à préparer les dossiers des travaux urgents pour la Commune. Dans ce numéro 3 du bulletin, vous trouverez aussi un retour sur le 15 août, les origines du Trail des Sapins, l’homologation de l’Azelle, en exclusivité pour Lalouvesc, et bien d’autres choses encore.
Comme promis, ce bulletin a une parution mensuelle. Sa forme et mise en page resteront simples, mais elle s’améliorera de numéro en numéro. Vous pouvez le lire aussi en format Pdf et même, pour ceux qui en ont l’habitude, sous forme d’un livre numérique (epub). Si vous connaissez des personnes intéressées par le bulletin qui n’ont pas la possibilité de le lire en ligne, n’hésitez pas à leur offrir un exemplaire papier en imprimant le Pdf. Si vous souhaitez lire ou relire les numéros antérieurs, c’est ici.

Sommaire

Le mot du Maire

Réparer
L’Agence postale et la Mairie rénovée
Un cimetière d’aplomb
Fin de partie pour l’hôtel Beauséjour
Le camping et les citoyens
Mille et une idées pour Lalouvesc

Les Louvetous, organisateurs d’événements
Un 15 août d’exception
Trail des sapins, déjà beaucoup de sapins visités !
L’Azelle homologuée
Lalouvesc Triumph

Le labyrinthe du sapin

Le mot du Maire

Bonjour à toutes et à tous,

Deux mois se sont écoulés depuis les élections, nous n’avons pas vu le temps passer. Occupés par les affaires courantes de la saison estivale et par la mise en place des dossiers annoncés lors de notre campagne électorale et étudiés pendant la période de confinement, nous nous retrouvons déjà début septembre face à la rentrée et aux reprises des activités ordinaires.
Nous pouvons faire un premier constat rapide de la saison, amputée de sa première partie par la pandémie. La fréquentation a été conséquente sur les mois de juillet et août. Les week-ends ont été très chargés et les différents hébergements locatifs, hôtels, gîtes, camping, bien remplis. Nous avons pu maintenir nos fêtes religieuses grâce à une bonne coordination des diverses instances du village. Nous avons tous œuvré dans le même sens pour le bien commun, dans la même convergence d’entente et de fraternité.
Je remercie la population d’avoir observé dans l’ensemble les consignes sanitaires liées au Covid 19, qui feront partie malheureusement dans l’avenir de notre vie courante. L’équilibre de notre bien-être ne peut que passer par un strict respect du civisme. Tout le monde doit respecter son prochain et les règles de vie commune. Des petites erreurs peuvent entraîner de grands conflits, il faut être attentif et bien faire attention aux bruits gênants, aux animaux domestiques non maîtrisés et toutes autres choses pouvant créer des désagréments pour autrui.
Je vous rappelle ma fierté d’être avec vous à la gestion de notre beau village. Continuons ainsi.
Bonne rentrée scolaire à nos enfants, bonne reprise de travail à tous !
Quelles que soient vos inquiétudes, préoccupations ou questions, n’hésitez pas à me solliciter. La porte de la mairie vous est grande ouverte.
Bien à vous tous,
Vive Lalouvesc !

Jacques Burriez, Maire de Lalouvesc.

Réparer

La saison estivale touche à sa fin, il faut maintenant se mettre aux travaux pour réparer le village, et ils sont nombreux. Nous avons fait des plans, récupéré des devis et aussi préparé des demandes de subvention pour parer aux plus pressés. Voici les plus importants prévus pour cet automne-hiver : l’agence postale et le réagencement de la Mairie, le cimetière, la démolition de l’hôtel Beauséjour et le réaménagement du site, le camping. D’autres travaux sont en préparation pour un démarrage rapide si nous obtenons les financements indispensables. Leur présentation sera pour de prochains bulletins.
Mais il ne suffira pas de réparer ce qui s’est dégradé. Le village doit avoir une vision de son avenir, connaître la direction à prendre pour coordonner les initiatives. C’est pourquoi nous envisageons la rédaction d’un livret exposant la planification de la transformation du village. Nous avons déjà le titre : “Lalouvesc, un village qui a du caractère”… et la première lectrice critique puisqu’un rendez-vous est pris avec Madame le Préfet de l’Ardèche pour le 24 septembre ! Mais la rédaction définitive doit être collective et associer les habitants. Nous en reparlerons.

L’Agence postale et la Mairie rénovée

Comme promis, l’agence postale ouvrira cet automne, plutôt début novembre que début octobre, compte-tenu des retards pris par La Poste. Il faut prévoir une fermeture des services postaux d’environ un mois-et-demi à partir de mi-septembre.
Les horaires d’ouverture de la nouvelle agence postale sont en été (mi-mai jusqu’à mi-octobre) du mardi au samedi les matins de 10h30 à 12h30 ainsi que les mardis et jeudis de 14h à 16h. En hiver, il n’y aura pas d’ouverture l’après-midi. Une très sensible amélioration du service donc, mais il faut être aussi conscient qu’il s’agit aussi d’un coût de fonctionnement supplémentaire pour la Commune.

Plan Maire de Lalouvesc réagencée

L’ouverture prochaine de l’agence postale communale implique des travaux d’aménagement. Nous en avons profité pour faire un projet qui remettait en conformité la Mairie en rendant accessible la salle du Conseil aux personnes à mobilité réduite, action qui aurait été indispensable tôt ou tard. Autres avantages : la bibliothèque sera accessible directement depuis la rue et les élus disposeront d’une salle de travail (ancienne salle du Conseil). Pour cela les anciens locaux de la Poste et de la bibliothèque ont été redécoupés et réagencés. L’ensemble est visible sur les plans.
Le coût global est estimé à 40.000 € H.T. environ. Les travaux sont subventionnés par La Poste pour la partie Agence postale et des demandes de subventions sont déposées à la Préfecture et à la Région pour l’autre partie.

Un cimetière d’aplomb

Il faut engager, sans plus tarder, les travaux de réparation du cimetière attendus depuis plusieurs années. Le chantier devrait démarrer cet hiver. Il durera quelques mois, car il faut avancer prudemment pour ne pas abîmer les tombes. Ainsi le mur sera démoli puis reconstruit progressivement par tranches de quelques mètres avec séchage dans l’intermédiaire. Le mur d’enceinte et l’escalier seront aussi révisés.
L’ensemble du chantier coûtera environ 50.000 € HT. Un dossier de demandes de subventions est prêt à être déposé. Nous avons bon espoir qu’il aboutisse.

Fin de partie pour l’hôtel Beauséjour

Autre dossier dont l’aboutissement est attendu avec impatience : la démolition de l’hôtel Beauséjour et l’aménagement de l’espace dégagé à cette occasion. Pour ne pas perdre de temps, nous avons décidé de reprendre dans une première phase le projet d’aménagement imaginé par la précédente équipe municipale et consigné depuis 2017 sur le PLU et dans l’arrêté d’utilité publique (voir ci-dessous). Un dossier de demandes de subventions va être déposé en ce sens pour un montant de travaux de l’ordre de 200.000 € H.T.. Nous avons aussi bon espoir qu’il aboutisse.
Il nous faut pourtant attendre la fin de la procédure d’expropriation qui a malheureusement trop traîné. Si tout va bien, l’ensemble de cette première phase devait être achevée avant la prochaine saison estivale.

Aménagements prévus sur l’arrêté d’utilité publique

Ce chantier comprendra une seconde phase à partir de l’automne prochain pour laquelle nous allons demander l’accord et l’appui de la Communauté de communes et qui sera élaborée avec l’aide du CAUE. Il s’agit de déplacer l’Office du tourisme sur cet espace et de construire un jeu-monument qui le reliera au terrain de jeux actuel. Cet ensemble devrait être réalisé en bois pour marquer spectaculairement la thématique de la forêt au centre du village.

Le camping et les citoyens

Le camping a fait le plein dès qu’il a été ouvert. Beaucoup d’habitués ont retrouvé naturellement le chemin du village. Il pourrait encore accueillir plus d’estivants.
Plusieurs chalets ont besoin de réparations. Une recherche a été lancée pour démêler l’imbroglio juridique des cabanes perchées qui pourraient être exploitées une fois rénovées. Les jeux doivent avoir une révision de fond. Il serait aussi possible de construire un city park sur le site dégradé du tennis.
Une réflexion est lancée au sein du comité de développement pour trouver des partenariats pour élargir l’hébergement. Et il a été décidé par le comité vie locale que les prochaines journées citoyennes du printemps seraient consacrées à la rénovation du camping. Elles devront donc être soigneusement préparées dès l’automne-hiver pour embarquer tout le monde avec efficacité

Mille et une idées pour Lalouvesc

Vous l’avez sans doute déjà remarqué. Nous avons ouvert un formulaire pour recueillir vos idées pour améliorer la vie du village. Il est accessible sur le site Lalouvesc.com dans le bandeau de droite et vous pouvez directement le remplir en cliquant ici : Mille et une idées pour Lalouvesc !
N’hésitez pas ! Plusieurs Louvetous l’ont déjà fait pour suggérer, par exemple, des emplacements pour des bancs ou encore des aires de pique-nique. Nous avons besoin du bon sens, de l’intelligence et de l’imagination de chacun pour faire vivre et prospérer le village.

Les Louvetous, organisateurs d’événements

Tout le monde en convient : la saison a été bonne malgré les circonstances difficiles. Il est trop tôt pour faire le bilan de toutes les activités de cet été bien rempli, ce sera pour le prochain bulletin. Mais voici déjà quelques exemples qui montrent combien les Louvetous savent s’adapter, saisir les occasions et rebondir sur les obstacles.

Un 15 août d’exception

Malgré les conditions spéciales dues au coronavirus, Lalouvesc, nouveau membre de l’Association Ville Sanctuaire de France, a renouvelé sa fidèle attache aux cérémonies de la fête de l’Assomption, ces 14 et 15 août. Après la procession du 14 août au soir depuis la Fontaine St Régis jusqu’à la Basilique, la journée du 15 août a vu le Parc des Pèlerins se remplir de près de mille personnes pour la traditionnelle messe de 10h30. Une grande joie et un remerciement pour ces pèlerins qui, année après année, viennent se recueillir, se retrouver, et vivre cette grande fête chrétienne dans le Sanctuaire de Lalouvesc et ce malgré les conditions spéciales liées à la pandémie du Covid 19.
La cérémonie au Parc fut présidée par Monseigneur Michel Cartateguy, ancien évêque de Nyamey, qui nous offrit une belle homélie autour du thème de “la rencontre” : “la montagne dans la Bible est le lieu de la rencontre”, de même que Lalouvesc, particulièrement ce 15 août, fut un beau lieu de rencontre. Même si, comme nous le dit le célébrant, “aujourd’hui on se méfie de plus en plus de l’autre et encore plus si l’autre est d’une autre culture, d’un autre pays ou d’une autre tradition croyante.”
Outre cette messe à l’extérieur, la Basilique fut aussi remplie lors des messes de 9h et 16h30, bien entendu dans les conditions actuelles de respect des gestes barrières et de distanciation.

Une organisation millimétrée
Ce fut bien une journée de rencontre, car une manifestation de cette ampleur devait obtenir une autorisation de la préfecture. Dès le lundi précédent, autour de Monsieur le Maire, du Recteur du Sanctuaire et du chef de cabinet du Préfet, une réunion se tenait en Mairie avec conseillers municipaux, gendarmerie, sécurité civile et pompiers, pour mettre au point tous les détails de la journée. Merci à tous de leur collaboration.
Deux mesures d’exception furent décidées : stationnement interdit dans les rues, avec mise à disposition de parking, et port du masque obligatoire pour tous dans tout le village, et bien-sûr au Parc de Pèlerins.
Mais toute cette organisation ne put se réaliser que grâce à une bonne trentaine de bénévoles pour faciliter la circulation et organiser le bon déroulement de la cérémonie.. Merci à tous ceux-là qui ont donné de leur temps et de leur énergie pour le Sanctuaire et qui ont su s’investir dans cette action avec beaucoup d’application et de dévouement.
Un nouveau 15 août vient de se passer, spécial quant aux conditions sanitaires du moment, mais digne de ce haut lieu de spiritualité qu’est notre village de Lalouvesc.

Jacques Trébuchet

Trail des Sapins, déjà beaucoup de sapins visités !

C’est déjà la 5ème édition de cette belle manifestation de clôture de saison. Voici un retour par son leader sur la genèse de cette aventure qui en quelques années s’est fait un nom dans le paysage du trail.

Tout a commencé en 2016 par l’envie un peu farfelue d’organiser un événement sportif sans pour autant avoir la légitimité d’un club sportif. La course à pied est rapidement venue sur le tapis, et plus particulièrement le trail, c’est-à-dire une course à pied sur une longue distance en milieu naturel. Pour le nom, on nous a rappelé qu’une épreuve s’était déroulée par le passé, baptisée “course des sapins”. Le clin d’œil à cette course s’est fait naturellement avec le “Trail des Sapins”.

Pourquoi le dernier week-end d’octobre ?
Nous avions beaucoup d’images et d’exemples en tête, mais surtout une envie de lui donner un ton particulier. La première idée fut une épreuve hivernale, avec, pourquoi pas, de la neige pour l’ambiance. Mais le Comité des Fêtes souhaitait soutenir les commerces, et l’hiver n’est pas la meilleure période compte tenu des fermetures saisonnières. Nous avons alors choisi le mois d’octobre, juste avant la fermeture de la Toussaint. Il a fallu jongler avec les dates déjà réservées par d’autres épreuves équivalentes à proximité. Halloween est apparu comme le meilleur choix pour une thématique porteuse, avec une épreuve semi-nocturne, deux ambiances pour une seule course : les belles lumières de fin de journée avec le coucher du soleil de fin d’automne… et le frisson terrifiant la nuit tombée, perdus dans les bois, Halloween, Halloween..

Compter sur ses propres forces
Une fois le concept trouvé, comment s’y prendre ? Nous avons fait tout d’abord appel à une société spécialisée dans l’organisation de trail. Mais l’addition nous a paru trop salée. Pourquoi pas alors faire simplement à notre façon ?
La première édition comprenait trois parcours : 12, 21 et 42 km. Nous avons privilégié la communication sur les réseaux sociaux avec un ton décalé toujours bien présent aujourd’hui. Le succès fût au rendez-vous dès cette première édition avec 400 participants. Pas mal pour une course organisée par des non-coureurs !
C’est justement là notre force, nous avons misé sur le contexte : l’ambiance, la thématique, l’accueil, le terroir, la découverte du patrimoine et la convivialité. Et tous ces qualificatifs sont chaleureusement soulignés à l’issue de chaque épreuve. Cela rappellera aux connaisseurs l’Ardéchoise qui a été pour nous une forte source d’inspiration.
En 2017, nous avons progressé dans les parcours qui étaient un point faible de la première édition, et le bouche-à-oreille a fait son effet : 600 participants étaient au rendez-vous. En 2018, malgré un temps exécrable (pluie, brouillard, et même de la neige), toujours 600 fidèles. Cette même année, le 21 et le 46 km se sont vus attribuer des points qualificatifs pour la prestigieuse course de l’Ultra Trail du Mont Blanc. En 2019, un nouveau parcours de 7 km (7 comme l’Ardèche) a fait son apparition comme alternative pour les débutants de la course à pied. Pour 2020, nous nous battons becs et ongles pour faire perdurer cette course dans ce contexte plus que particulier. Mais notre motivation première est d’être toujours là pour les commerces, et d’apporter notre pierre en favorisant, malgré les circonstances, la fréquentation du village.

En conclusion, quelle aventure !!!
Beaucoup de convivialité au sein de l’équipe (une commission Trail a été créée par des bénévoles qui se sont rajoutés aux membres du bureau), des fous rires, quelques coups de stress aussi, il faut bien l’avouer. Mais comme le dit si bien notre présidente et cheffe d’orchestre sur un ton napoléonien : “tout est possible ; rien est insurmontable ; il faut juste des idées et de la motivation”. Et cette brillante équipe n’en manque pas !
Nous sommes fiers de la croissance régulière du nombre des participants d’année en année, des retombées économiques sur le territoire avec des participants de toute la France voire de quelques pays limitrophes, de la résonance dans le village sur une thématique peu ou pas exploitée jusqu’alors, de la mobilisation hors pair d’une centaine de bénévoles chaque année, dont nombre viennent prêter main forte des villages voisins. Et pour nous l’une des plus belles récompenses voir chaque année ces nouveaux participants, et plus particulièrement les Louvetous, qui se sont mis à la discipline. Autant d’indicateurs de réussite que nous n’aurions jamais pu présager au commencement pour cette belle fête qui est loin de sentir le sapin.

Alors vive le Trail des Sapins, vive Lalouvesc et ses habitants !
Damien Mathieu
Et pour s’inscrire ou tout savoir : le site ou la page Facebook.

L’Azelle homologuée

Nous avions raconté l’histoire de l’Azelle et de son installation à Lalouvesc dans un de nos bulletins du confinement. Aujourd’hui une nouvelle étape vient d’être franchie : l’homologation. Alain Le Bihan est le seul en France à pouvoir homologuer des 2cv cabriolet Azelle (2cv en kit de sa fabrication) et à pouvoir en construire. Autrement dit pour avoir le droit de rouler, toutes les Azelles doivent passer par ses ateliers. Il est le seul en France à disposer de cette homologation. Lalouvesc écrit le dernier chapitre de l’histoire de la 2cv.

C’est la consécration d’un très long et difficile parcours qui a abouti à l’homologation des locaux (à l’ancienne SAMOV), du processus complet de fabrication et enfin de la voiture elle-même, notamment de sa sécurité grâce à son arceau ajouté sur lequel les ceintures de sécurité sont fixées.



Ainsi l’Azelle n’est plus simplement pour Alain Le Bihan une passion, qui occupait ses loisirs et un peu plus, mais bien une activité professionnelle à plein temps. Et il lui faudra sans doute embaucher pour pouvoir assurer le développement de sa société.

Lalouvesc Triumph

Lalouvesc a séduit la section Rhône-Alpes du Triumph club de France qui a décidé d’en faire le point départ de sa première sortie automnale avec pour thème “les routes du Monte-Carlo”. Les plus anciens se rappelleront que les Triumphs sont ces petits roadsters anglais qui ont fait rêver la jeunesse dans les années 60 et 70.
Le départ aura lieu le 27 septembre avec au programme une visite des ateliers de l’Azelle. L’évolution de la situation sanitaire ne permet pas encore de connaitre le nombre d’équipages qui sera présent à Lalouvesc dès le samedi soir et le dimanche matin sur le point de départ mais ne soyez pas surpris d’entendre au moins quelques vrombissements inhabituels et de voir le passage de quelques voitures décapotables colorées !
Jacques Morel

Le labyrinthe du sapin

Êtes-vous prêt pour le Trail, saurez-vous rejoindre le sapin ?
Non ? alors il faut encore vous entraîner… ou regardez la solution…




Bulletin d’information de Lalouvesc n°2, août 2020

2. Se retrouver !

En ce mois de juillet, les estivants ont retrouvé le chemin de Lalouvesc en respectant les consignes sanitaires, les rues sont animées, le camping est plein. Les Louvetous se sont retrouvés pour proposer nombre d’événements et d’animations adaptées aux circonstances. L’ensemble des membres du conseil municipal, parfois autrefois concurrents, se sont retrouvés à la mairie, masqués mais dans l’harmonie, pour gérer au mieux le bien commun.
Et ce n°2 du bulletin d’information de Lalouvesc a retrouvé le chemin du site municipal pour vous présenter les premières décisions et réalisations de la mairie, des premiers retours sur le succès des activités estivales, un peu d’histoire et quelques clins d’œil. Si vous connaissez quelqu’un qui n’a pas de connexion ou de pratique d’internet, nous vous suggérons de lui imprimer ce bulletin grâce au bouton en haut et à droite de cette page.

Sommaire

Un premier mois bien rempli
Mot du Maire
Mise en place du conseil, commissions et comités municipaux
Réparer
Accompagner
Développer

Lalouvesc d’hier
Les soldats oubliés de l’an 1870
ALAUDA, histoire et patrimoines

Lalouvesc toujours attractif
Premier retour à mi-saison
Carrefour des Arts, visite virtuelle
Le benjamin des Promenades musicales
Chouette une bibliothèque !
Capitaine Marleau Louvetonne
Stages de tennis
Club de foot cherche entraineur
Brocante masquée, réservez vite vos places !

Appel à projets : budget participatif de l’Ardèche
Jeu : mots cachés “Lalouvesc l’été”

Un premier mois bien rempli

Le mot du maire

Ce premier mois de mandature s’est avéré très positif. L’équipe a pris ses marques. Nous avons organisé nos commissions communales et nos comités consultatifs. Tout le monde est à sa place et dans les starting-blocks. 
Nous menons de front les affaires courantes qui sont importantes en période estivale et nous mettons en place nos dossiers d’urgences et de développements comme nous l’avions évoqué lors de notre campagne électorale.
L’ambiance de l’équipe est comme le temps au beau fixe, tout le monde œuvre pour la qualité de vie du village, nos employés municipaux s’appliquent à rendre l’environnement propre et accueillant. Notre journée citoyenne du 11 juillet a été une magnifique réussite. Votre participation a été pour nous une magnifique récompense..
Je profite de cette petite prise de parole pour remercier mon équipe municipale qui s’investit à fond dans le travail communal. Nous continuons avec la même motivation et la même fougue, nous vous tiendrons informé périodiquement des avancées de la commune.
Je vous souhaite à toutes et à tous de très bonnes vacances et vive Lalouvesc !

Jacques Burriez.

Mise en place du conseil, commissions et comités municipaux

Le calendrier bousculé de ce début de mandat a conduit l’ensemble des mairies de France à s’installer dans l’urgence. Il a fallu répondre aux impératifs réglementaires, pour cela pas moins de trois réunions du conseil ont été obligatoires en un mois. Mais grâce à la bonne entente, la complémentarité et l’efficacité de chacun toutes les décisions ont pu être prises : les responsabilités ont été distribuées, les représentants dans les différentes instances ont été nommés et le budget a été voté. Pour les détails, vous pouvez consulter les comptes rendus du conseil (03-07-2020, 10-07-2020 et 28-07-2020). Maintenant, le rythme de convocation du conseil sera plus raisonnable. Sauf circonstance exceptionnelle, nous prévoyons une réunion mensuelle.
Comme prévu, les décisions courantes pour le fonctionnement de la mairie s’appuieront sur les commissions et les comités qui ont déjà commencé leur travail. La commission finances a préparé collégialement le budget. La commission gestion a organisé le travail des employés municipaux et démarré les travaux les plus urgents. Le comité vie locale a contacté les associations pour alimenter ce bulletin et le comité développement a défini la priorité des projets à soutenir et en a réparti les responsabilités. Ces deux derniers comités s’ouvriront cet automne à des non-élus.
Ainsi nous nous donnons les moyens de mettre en pratique le programme que nous avions annoncé : réparer, accompagner et développer.

Réparer

Le jeu de boules a été rendu aux boulistes grâce à l’énergie et la solidarité citoyenne des Louvetous qui ont répondu en nombre à notre appel. Cette réussite nous encourage.
Un vigoureux débroussaillage a été effectué sur les chemins communaux… à compléter
Le site web Lalouvesc.com sera nettoyé et actualisé d’ici septembre en attendant un travail plus approfondi et collectif sur le numérique à Lalouvesc à partir de cet automne.
Les travaux pour l’aménagement de l’agence postale seront réalisés dès la saison estivale terminée. Nous avons bon espoir d’obtenir les subventions nécessaires pour la réhabilitation du cimetière avant la fin de l’année et la démolition de l’hôtel Beauséjour au printemps.

Accompagner

Comme le souligne Séverine Moulin de l’OT dans ce bulletin, la participation et les initiatives lancées tous azimuts par les Louvetous pour l’animation estivale du village est remarquable et réjouissante. Nous n’avons pas eu la disponibilité pour coordonner l’ensemble et lui donner une communication synthétique, il faudra s’y préparer en amont l’année prochaine. Nous pourrons ainsi donner un impact encore supérieur à chaque événement en le mettant en résonance avec les autres.
Ce bulletin mensuel, ouvert aux associations, témoigne de notre volonté d’accompagner les énergies positives du village.
Le comité Vie locale va se réunir bientôt pour discuter des actions à entreprendre à court et moyen terme.

Développer

Le comité développement a défini les priorités pour le court et moyen terme :
– Le développement de la filière-bois avec le projet de jeu-monument dans la continuité de la démolition de l’hôtel Beauséjour et le gîte-témoin sur l’écolotissement. Une rencontre avec le CAUE et l’association des communes forestières a déjà eu lieu. Le processus de réflexion a démarré. Il va nous et vous (car vous serez, bien sûr, associés) occuper pendant au moins les deux années à venir. Déjà vous pouvez consulter l’histoire exemplaire du Vorarlberg en Autriche qui nous encourage dans notre choix de privilégier la filière bois.
– La rénovation du bâtiment Ste Monique en deux étapes. Tout d’abord, après une révision générale de la structure, la rénovation du rez-de-chaussée et d’un étage, pour ouvrir une salle de réception et quelques bureaux pour les associations. A moyen terme, il faudra évaluer la faisabilité et la rentabilité d’une utilisation complète du bâtiment en réexaminant les études déjà réalisées (architecte et MARPA)..
– Le Cénacle, un des joyaux du village, demande une étude approfondie. La mairie souhaite soutenir et accompagner des projets réalistes, mais ne saurait les porter. Une rencontre sera organisée à l’automne avec les sœurs du Cénacle.
– Le camping. Il s’agit de relancer une animation autour du camping pour développer son attractivité et d’élargir les capacités d’hébergement.
Pour l’ensemble de ces chantiers, il sera fait appel à la fois au personnel communal, aux habitants (journées citoyennes) et aux capacités d’autofinancement et de subventions du budget de la commune pour des prestations plus importantes.

Lalouvesc d’hier

Les soldats oubliés de l’an 1870

Le club des deux clochers propose les 1er et 2 août une exposition à la Maison St Régis sur les “soldats oubliés” de la guerre de 70 et plus particulièrement la place des Ardéchois dans cette guerre. Un mémoire de 46 pages accompagne l’exposition et est vendu 12 €.

Nous avons demandé à Paul Besset, responsable de cette initiative, pourquoi avoir privilégié ce sujet.

P.B. : En 2018 le club des deux clochers a tenu une exposition dans le cadre du centenaire de l’armistice de 1918. En 2019 nous avons présenté l’œuvre de l’agronome ardéchois Olivier de Serre. Il y a 150 ans se déroulait une tragédie nationale expédiée en 6 mois seulement qui devait engendrer deux autres tragédies subies jusqu’au fond de nos montagnes ardéchoises. Le thème de notre exposition d’été 2020 était trouvé. Cette guerre franco-prussienne est très largement ignorée. J’ai identifié deux victimes issues de La Louvesc.

Comment avez-vous procédé pour vos recherches ?
P.B. : Internet a été le moteur de mes recherches. La numérisation des archives départementales de l’Ardèche est particulièrement en avance sur les autres départements pour cette période. L’exploitation des registres matricules numérisés des années 1867-1868-1869-1870 m’a servi de base de départ. Depuis l’automne, j’ai dépouillé les registres de décès des 300 et quelques communes d’Ardèche sur la période 1870-1875 à la recherche d’actes de transcription, ou de décès locaux.
Un somptueux livret numérisé établi par le département au lendemain de la guerre franco-prussienne m’a été d’un grand secours. Hélas cette liste est loin d’être exhaustive, mais elle a le mérite d’exister.
J’ai exploité aussi des numérisations des comptes rendus de la Croix-rouge concernant les prisonniers.
Les monuments normands des lieux de combats recèlent aussi des listes de combattants.
Tous ces renseignements ont été rassemblés sur un fichier informatique Excell. Je verserai ce fichier aux archives départementales au lendemain de notre exposition pour que le plus grand nombre puisse en profiter.
Une chose particulière vous-a-t-elle étonné ?
P.B. : Quand j’ai entrepris ces recherche je n’avais qu’un très vague souvenir scolaire de la guerre franco-prussienne et de ce que m’avait raconté mon grand-père très loquace sur les souvenirs familiaux. Metz, Paris, Sedan… me parlaient sans bien savoir de quoi. Quant à Orléans, c’était Jeanne d’Arc.
Au fur et à mesure de mon étude j’ai été horrifié de constater que 130.000 soldats français, dont 1.127 Ardéchois, sont morts en six mois de temps. Les décès sont, bien sûr pour certains, dûs aux armes, mais pour la plupart ils sont victimes de l’épidémie du virus de la variole.
La chirurgie de l’époque était assez drastique. Pour une fracture ouverte, c’était l’amputation systématique sous anesthésie au chloroforme. Le patient, s’il se réveillait après les effets conjugués de l’anesthésie et de l’amputation, avait de grande chance de périr de la gangrène.
Trois mois suffirent aux Prussiens pour capturer 400.000 soldats français et leur Empereur, un matériel considérable qui, additionné aux équipements de leur armée, servit à mettre à genoux la Paris et engendra une guerre civile.

Le club des deux clochers a-t-il d’autres projets d’études ou d’expositions pour l’avenir ?
Pour l’instant, nous n’avons pas d’autre action envisagée. Nous nous concentrons sur nos journées du 1 et 2 août à venir. En automne nous en reparlerons.

Suggestion : complétez votre visite de l’exposition sur la guerre de 70 par le film “J’accuse” sur l’affaire Dreyfus opportunément programmé lundi 3 août à 21h au Ciné Le foyer de Lalouvesc.

ALAUDA, histoire et patrimoines

Le numéro 8 du bulletin de l’ALAUDA est paru. Il est en vente chez la plupart des commerçants du village et à l’Office du Tourisme. Il comprend notamment des articles sur les premières années de l’hôpital de Lalouvesc au XVIIIe siècle, les racines de l’immigration italienne ou encore l’histoire des cloches de Veyrines et St Symphorien.
La revue annuelle a pour but de faire revivre l’histoire du village et de ses proches alentours. Tous les habitants de Lalouvesc et les villégiateurs peuvent, s’ils le souhaitent, participer à la rédaction de la revue, à charge pour eux de rédiger un article à teneur historique locale.
C’est avec le plus grand plaisir que nous vous accueillerons et publierons vos écrits.

Jean-Claude Regal
Association ALAUDA – Mairie – 07520 Lalouvesc

Lalouvesc toujours attractif

Premier retour à mi-saison

Le bilan de la fréquentation ne pourra se faire par l’Office du tourisme qu’à l’automne. Mais Séverine Moulin a déjà constaté que les demandes de balades familiales, de randonnées sont plus que jamais sollicitées. Les locations de vélos à assistance électriques font partie des mobilités douces qui ont le vent en poupe, qui, le temps d’une échappée, permettent aussi de confirmer une future acquisition..
Bien sûr ce tourisme vert s’accompagne d’un tourisme en quête de sens, qui associe pour Lalouvesc un lieu de retrouvailles, de spiritualité et de ressourcement, un lieu où on se déconnecte pour mieux se connecter à la nature de la cueillette à l’assiette. Les familles apprécient de se retrouver pour partager des instants simples mais vrais.
Lalouvesc se révèle encore comme un écrin entre deux montagnes où on vient prendre l’air frais et changer d’horizon tout en vivant à deux pas : les bassins de proximité sont fidèles au rendez-vous et d’autant plus les weekend.

Voici l’exemple d’un groupe d’amis venus de Voreppe (38), Saint-Etienne (42), et Conflans Saint Honorine (78). Ils ont parcouru une quarantaine de kms depuis Lalouvesc vers Nozières, Saint Félicien. Nos sympathiques visiteurs avaient aussi pris des couleurs en fin de parcours et étaient ravis de leur échappée en vélos à assistance électrique, deux d’entre eux ont déjà reloué cette semaine, c’était leur premier essai ce dimanche.
Modalités de location : réservation des vélos 24h à l’avance (souhaitable pour avoir le temps de charge suffisant, et pour les mesures sanitaires de désinfection liées au covid). 20€ la journée, 15€ la 1/2 journée. Chèque de caution : 300€ par vélo + une pièce d’identité par contrat de location (présentation et prise photo). Location des vélos à assistance électrique de 9h à 9h30, de 14h à 14h30, Restitution des vélos de 12h à 12h30 et de 18h à 18h30

Enfin (et surtout) je voudrais plus que tout remercier les Louvetous : ils font vivre leur village et les exemples sont tellement nombreux : le Carrefour des arts, les Promenades musicales, le cinéma, le cycle de conférences de la Maison Saint Regis, les ateliers d’art, la fabrication de jus, la permaculture, la répétition de la Lyre louvetonne, les balades botaniques et culinaires, le passeport de promotion mis en place par l’AVEL, tous les acteurs touristiques impliqués, toutes les portes des commerces ouvertes, et les bénévoles qui contribuent à embellir et améliorer les espaces de vie et les chemins du village….
Ce sont autant d’initiatives, qui font vivre le village, le rendent attractif.
J’ai été aussi heureuse aussi du tournage de Capitaine Marleau.

Pour l’agenda des animations et des événements : Office du tourisme de Lalouvesc et du Val d’Ay.
A souligner tous les lundis à 17h : Visite Paroles d’habitants. L’office de tourisme propose un tour du village, où de monuments en édifices religieux, d’enseignes du passé, aux hôtels, il est proposé de découvrir l’histoire de Lalouvesc, le développement du pèlerinage, les artistes qui ont œuvré au fil des siècles, faisant de Lalouvesc un Carrefour des Arts tout au long de l’année. Une poésie, les paroles d’une chanson, des témoignages parus dans la revue L’Alauda, ponctuent ce tour de village.

Séverine Moulin, Office du tourisme

Carrefour des arts, visite virtuelle

De l’avis général des 3.300 premiers visiteurs, l’exposition de cette année au CAC est exceptionnelle par sa qualité et les ventes vont bon train. Vous n’avez pas encore eu l’occasion de l’admirer ? Voici, juste pour vous, une courte visite virtuelle pour vous donner envie d’y courir, d’y retourner ou, si vous ne pouvez vous déplacer, pour que vous puissiez, malgré tout en profiter un peu.

  • Florence V Henric

Le benjamin des promenades musicales

Malgré la situation exceptionnelle, plusieurs concerts ont pu être organisés en respectant les règles sanitaires dans la Basilique et le public était au rendez-vous.
Sur la photo, le concert du 27 juillet avec Gilles Lefevre et Vincent Couaillac aux violons.
Nous avons posé quelques questions à ce dernier, benjamin des musiciens et grand fidèle des Promenades.

Je suis Florent Couaillac, violoniste des Promenades Musicales venant de Normandie. Ayant commencé le violon à 8 ans, cela fait maintenant 14 ans que je pratique. J’ai étudié au CRD d’Évreux dans la classe de Gilles Lefèvre quelques années en région parisienne mais je me suis rapidement lancé dans la pratique orchestrale et l’enseignement. Depuis 3 ans je suis intermittent du spectacle, j’exerce dans plusieurs orchestres et j’enseigne au CRD d’Evreux ainsi que dans une association.

Depuis combien de temps venez-vous aux Promenades Musicales de Lalouvesc ?
Fl. C : Il y a 11 ans, Gilles Lefèvre m’a proposé de venir participer aux PML en tant qu’élève et j’y ai découvert un lieu, une ambiance et une qualité musicale incroyable. Depuis je suis revenu tous les ans pour apprendre le métier et progresser avec tous ces musiciens de talent. Désormais je ne me vois pas passer une année sans aller à Lalouvesc ! La nature et les lieux de concerts sont magnifiques et le cadre chaleureux de l’équipe du festival en font une grande famille.
C’est pour cette raison qu’en 2017 j’ai pris l’initiative, soutenue par tous, de créer le Fest’OFF, afin de mettre à profit toute l’expérience que j’ai pu obtenir ici. Pour moi c’est à la fois un plaisir mais aussi un désir de perpétuer et développer ce festival qui m’a beaucoup apporté.

Scène de ballet de Charles Auguste de Beriot, Florian Couaillac soliste

Quel impact la pandémie a-t-elle eu sur votre situation ?
Fl. C. : Cette année nous avons du changer les plans, mais malgré les difficultés nous avons tout fait pour venir proposer un programme. La situation culturelle est depuis mars très chamboulée, nous n’avons pu donner ni cours, ni faire de concerts pendant 4 mois. Même si les choses reviennent doucement à la normale, l’année voir les années qui vont suivre seront compliquées pour les musiciens, mais comme toujours le travail et les efforts portent leurs fruits et je suis convaincu que nous feront de très belles choses à l’avenir.

Les rencontres du mois d’août auront lieu sur l’aire de jeux toujours à 17h :
4 août, Marie BARATON (chanson française) et Pierre-André ATHANE (guitare).
7 août, Jazz avec les musiciens de Jean-François BONNEL.
9 août, Jazz New Orléans avec les musiciens de Jean DIONISI.
11 août, Le Scratchophone Orchestra (ex voleurs de swing) se déchaîne.
Pour en savoir plus : http://www.promenadesmusicales-lalouvesc.com

L’équipe des Promenades Musicales recherche des bénévoles pour l’aider dans ses activités.
Prendre contact avec l’un des membres du bureau ou webmaster@promenadesmusicales-lalouvesc.com

Chouette une bibliothèque !

Biblio’Chouette, la bibliothèque municipale de Lalouvesc vous accueille à la mairie le mercredi (15h-17h) et le samedi (9h30-11h30). L’inscription coûte seulement 5 € pour un an. Elle est gratuite pour les moins de 18 ans (chèque de caution de 45 €). Elle vous donne droit à l’emprunt de 3 livres (fiction, documentaire, BD, etc) par période de 3 semaines. Profitez-en !
Dans le cadre des travaux prévus pour l’agence postale, la bibliothèque va déménager pour se trouver directement accessible depuis la rue. La mairie souhaite profiter de l’occasion pour développer son activité.

Capitaine Marleau louvetonne

Le tournage d’un épisode de la série télévisée Capitaine Marleau à Lalouvesc au mois de juillet n’est pas passé inaperçu : parkings réservés pour les camions de régie, tentes sur le terrain de boules pour la cantine, rues barrées pour les prises de vue… une animation exceptionnelle pour le village. Cela nous a donné envie d’en savoir plus sur les choix des lieux de tournage. Nous avons interrogé la régisseuse en chef de l’équipe, Élise Berment.

E.B : Pour trouver nos lieux de tournage, nous envoyons sur les sites en éclaireur des repèreurs qui nous indiquent plusieurs lieux potentiellement intéressants. Dans notre cas précis le héros étant un prêtre, nous avions plusieurs églises en vue et, de loin, la basilique de Lalouvesc correspondait à ce que nous cherchions.
Nous avons pris rendez-vous avec le père Iratzoquy avec lequel il s’est créé un lien d’affinité rapide, car il fut auparavant le professeur de notre décorateur.

Comment faire pour attirer d’autres tournages à Lalouvesc ?
E.B. : Il y a une grosse communication de bouche-à-oreille dans nos services. Quand nous sommes bien accueillis nous le transmettons dans notre entourage.
Notre activité est subordonnée à l’obtention d’aides financières. Des dossiers sont déposés et passent en commission. L’obtention de l’aide de la région guide également notre choix géographique.

Quel sera le titre de l’épisode et sa date de diffusion ?
E.B. : Le titre de l’épisode s’intitulera “AU NOM DU FILS”. Il doit être diffusé au printemps prochain au mois d’avril ou mai.

Nous serons devant nos télévisions. Pour ceux qui ne connaîtrait pas le capitaine Marleau, héroïne d’une série phare de FR3, voici un aperçu de ses meilleures répliques.

Stage de tennis

Malgré un lancement tardif de l’événement, le stage de tennis sur les courts de l’AFTL, Association Familiale des Tennis de Lalouvesc, a bien démarré par une journée d’évaluation ce samedi 25 juillet.
Dès lundi, l’affluence a été soutenue et l’on peut dénombrer déjà, entre jeunes et adultes, débutants et confirmés, 14 joueurs ou joueuses qui se répartissent le matin de 9 à 12h et l’après-midi à partir de 17h pour les adultes.
Pour lancer cette opération et à la faveur d’un entraîneur de haut niveau, Paul Torre, qui nous offre ses services bénévolement cette année, il a été décidé que le stage serait gratuit pour tous. Le stage se déroule dans la bonne humeur et en toute simplicité.
Tous ceux qui voudraient “tâter de la balle” sont attendus sur les terrains de “la butte” jusqu’au 6 août.
Jacques Trébuchet

Club de foot cherche un entraineur

L’Union sportive Pailhares-Lalouvesc (USPL) attend avec impatience le début de la saison en D5 qui reprendra normalement au mois d’octobre. Comme chaque année, la première partie de saison se déroulera sur le stade de Lalouvesc et la deuxième sur le stade de Pailhares. Nous jouons les dimanches après-midi, pour connaître le lieu ainsi que l’horaire du match nous vous invitons à consulter le site du comité drôme ardèche de football.
Des changements ont été effectué au bureau. Laurent Besset laisse sa place de vice-président à Romain Fourezon. Theo Reboullet prend la place de Guillaume Besset au secrétariat. Enfin, la trésorerie est gérée par Antoine Reboullet.
A ce jour, notre équipe est constituée d’une vingtaine de joueurs. Nous recherchons des joueurs ainsi qu’un entraîneur motivé, dynamique, avec un peu d’expérience afin de compléter notre effectif.
Pour nous contacter :
Président : florianrouchier27@gmail.com
Vice- président : romainfourezon07@gmail.com

Photo : L’équipe de Lalouvesc à la fin des années 50

Brocante masquée : réservez vite votre place !

Le Comité des fêtes indique que plus encore peut-être que les années précédentes, la brocante 2020 suscite un engouement : les bulletins ont été envoyés par mail et par courrier mi-juillet. Une dizaine de jours plus tard c’était déjà une centaine d’inscriptions reçues !!! Attention, cette année aucun exposant n’ayant pas réservé au préalable ne sera accepté le jour même.
Donc, dans un contexte particulièrement difficile, après une longue réflexion, de multiples hésitations et encore de nombreuses incertitudes… nous avons opté pour le maintien de la brocante.

Nous mettrons en place des modifications dans notre organisation afin d’agir dans le respect des consignes sanitaires préconisées. Nous communiquons sur le port du masque OBLIGATOIRE tant pour les exposants que pour les visiteurs. Du gel hydroalcoolique sera mis à disposition de chacun aux différentes entrées.
Afin d’aérer l’espace nous avons supprimé des emplacements quand les vis-à-vis étaient trop rapprochés. Par ailleurs, seuls le chemin Grosjean, le lotissement du Val d’Or, le pré et l’aire de jeux seront occupés.
La buvette sera organisée de façon différente afin de favoriser une plus grande fluidité. Tous les emplacements habituellement proposés à ses abords sont supprimés. Nous désolidariserons la restauration et les crêpes de la buvette. Des tables, des mange-debout et des bancs seront installés pour inciter les consommateurs à ne pas se masser sous un seul et même chapiteau.
Nous avons rajouté un article appelé «SPÉCIAL COVID-19» au règlement afin que chaque exposant soit averti en amont du contexte dans lequel il sera reçu.

Toutes celles et ceux qui voudront s’investir pour la réussite de cette journée seront les bienvenu(e)s.
Agnès. comitedesfetes.lalouvesc@gmail.com

Appel à projets : budget participatif de l’Ardèche

Vous avez un projet pour rendre la vie plus douce, plus belle, plus propre, plus solidaire sur votre territoire ardéchois ? Ce budget participatif va permettre de réaliser plusieurs de ces projets qui viennent de vous ! Tout est expliqué sur cette page.

Mots cachés




Bulletin d’information de Lalouvesc n°1, juillet 2020

Le premier numéro du nouveau bulletin d’information de Lalouvesc vient de paraître. Vous pouvez le lire ici

.
Si vous souhaitez recevoir les prochains numéros directement dans votre boîte mail. Il vous suffit d’inscrire votre adresse mail dans le bandeau de droite de ce site sous le titre “Restez informé” et de cliquer sur le bouton “Je m’abonne !”.




Alouette 11 – journal municipal du 24-11-2014

thumbnail of Allouette11




Alouette 10 – journal municipal du 22-08-2013

thumbnail of Alouette10




Alouette 9 – journal municipal du 24-11-2012

thumbnail of Alouette9